Quelle est la meilleure piscine en kit ?

Sur le marché, il existe actuellement différents types de piscines, de formes et de tailles tout aussi variées. La piscine en kit se présente d’ailleurs comme l’un des plus pratiques du fait de la simplicité d’installation de certains modèles. Vous pouvez opter pour une piscine en kit enterrée, semi-enterrée ou même hors-sol suivant vos besoins. Si vous êtes à la recherche de la meilleure piscine en kit, cet article vous présente les avantages et inconvénients de chaque type d’installation afin de vous aider à mieux choisir.

La piscine en kit hors-sol

Une piscine hors-sol peut facilement équiper un espace extérieur, que celui-ci soit petit ou grand. Qui plus est, vous n’avez pas besoin d’obtenir un permis de construire pour intégrer ce type d’installation dans votre jardin. Un autre avantage d’opter pour une piscine hors-sol réside dans son prix d’acquisition plus abordable sans parler du fait que vous n’avez pas besoin de creuser dans votre jardin pour l’installer.

Quelques conditions doivent malgré tout être respectées si vous désirez acheter une piscine hors-sol. Vous devez notamment disposer d’une surface suffisamment grande pour accueillir l’installation. Cette dernière doit également être posée sur un sol plat et dépourvu de cailloux ou autres éléments pouvant gêner sa mise en place (plantes, ronces, etc.). Afin de préserver la piscine, nous recommandons l’installation préalable d’un tapis de sol en dessous. Cela évitera que le liner de votre bassin privatif ne se déchire.

Même si la mise en place d’une piscine en kit hors-sol reste simple, vous devrez évidemment l’équiper d’un système de filtration. Un traitement régulier de l’eau de la piscine est aussi indispensable. Du côté des modèles disponibles, vous avez le choix entre une piscine autoportée, tubulaire et en bois.

Une piscine autoportée

Le modèle autoporté offre l’avantage d’être rapide à installer. Avec une version autostable, vous n’avez pas besoin d’installer une structure spécifique, car la piscine a été conçue pour fournir une parfaite stabilité. Son prix reste accessible à tous les budgets et vous pouvez la remiser et l’installer au gré de vos envies. L’inconvénient avec une piscine hors-sol autoportée, c’est que vous devrez vous contenter d’un bassin de forme arrondie. Qui plus est, la profondeur de ce type de piscine n’excède généralement pas les 130 centimètres. Sans parler du fait que les bords laissent parfois échapper l’eau lorsque vous vous appuyez dessus. D’autre part, nous trouvons que pour une utilisation sur la durée, une piscine hors-sol autoportée est cruellement limitée.

Une piscine tubulaire

La piscine tubulaire, quant à elle, offre l’avantage d’être plus durable. Proposée en kit, cette piscine hors-sol est composée d’une armature en métal sur laquelle vient se poser le liner. Simple à mettre en place, la piscine hors-sol tubulaire s’installe en deux heures maximum et vous n’avez pas forcément besoin de l’aide d’un professionnel. Elle se décline en différentes tailles, allant de 2 mètres jusqu’à 10 mètres. Vous avez également le choix entre différentes formes : ronde, rectangulaire ou ovale. D’autre part, la piscine tubulaire peut directement être livrée clés en main en fonction du modèle choisi. Vous aurez directement la bâche, le système de filtration, l’échelle et le tapis de sol avec l’ensemble de votre installation prêt à poser.

Une piscine en bois

La piscine hors-sol en bois est le modèle qu’il vous faut si vous privilégiez la pérennité de votre installation. La structure en bois a l’avantage de s’harmoniser parfaitement avec un espace extérieur. Elle peut même s’adapter à toutes les tailles et configurations de terrains existants. En revanche, un modèle en bois nécessite une autorisation avant de pouvoir être installé, même s’il s’agit d’une piscine hors-sol. Un autre inconvénient avec ce modèle, c’est son prix d’acquisition qui est relativement plus élevé comparé à un modèle enterré.

D’autre part, la piscine hors-sol en bois nécessite un entretien régulier. Le bois doit notamment faire l’objet d’un traitement autoclave de classe IV si vous voulez que votre installation résiste efficacement aux intempéries. Notez aussi que la mise en place d’une piscine hors-sol en bois est plus longue (un week-end au maximum) et elle doit être effectuée par deux personnes au moins.

La piscine en kit semi-enterrée

Une piscine en kit peut également être semi-enterrée. Contrairement à un modèle hors-sol, elle offre l’avantage d’être plus flexible en termes de choix du matériau (coque en polyester, structure en bois, en acier ou en béton). Ce type de piscine convient surtout aux terrains en pente. Un modèle en kit est d’autant plus facile à adapter à la configuration de votre jardin. Un autre avantage avec une piscine semi-enterrée, c’est la possibilité de bénéficier d’une plus grande profondeur de nage suivant les besoins. Contrairement à une piscine enterrée, un modèle semi-enterré requiert moins d’entretien tout en étant résistant. Qui plus est, elle reste toujours esthétique et peut être adaptée au style de votre extérieur.

D’autre part, l’acquisition et l’installation d’une piscine semi-enterrée en kit restent plus abordables comparées à celles d’un modèle enterré. En revanche, vous devez savoir que le prix d’un modèle en kit reste très variable suivant la taille et le matériau que vous choisissez. Globalement, vous devrez préparer un budget allant de 1 000 à 30 000 € suivant que vous optiez pour un bassin semi-enterré en béton, en coque ou en composite, sans parler des frais d’installation et des travaux de terrassement qui restent indispensables.

Précisons aussi que pour l’installation d’un bassin de moins de 10 mètres carrés, vous pourrez directement procéder à la mise en place sans effectuer de démarches administratives. Entre 10 à 100 mètres carrés, il vous faudra effectuer une déclaration de travaux auprès de votre Mairie. Et enfin, pour installer une piscine semi-enterrée de plus de 100 mètres carrés, vous devrez impérativement obtenir un permis de construire.

La piscine en kit enterrée

Bien qu’elle soit proposée en kit, nous tenons à préciser que la piscine en kit enterrée n’est aucunement démontable. Pour cette raison, sa mise en place nécessite un permis de construire. Le dépôt d’une déclaration de travaux est également obligatoire si vous comptez installer dans votre jardin une piscine en kit à enterrer qui présente une superficie de 20 mètres carrés et une hauteur de 1 mètre.

Également connue sous l’appellation de piscine modulaire, la piscine en kit enterrée est composée d’une structure constituée d’éléments préfabriqués, d’un revêtement qui garantit son étanchéité ainsi que d’un système de filtration.

Vous avez le choix entre deux types de piscines en kit enterrées : un modèle à coffrages modulaires (faits en PVC ou en polystyrènes et livrés avec le kit) ou un modèle à panneaux modulaires. Sur ce second modèle, notez que les panneaux en question peuvent être constitués de métal, de béton, de composite ou de bois (de classe 4 ou 5).

La piscine en kit enterrée est évidemment la plus chère et c’est également celle qui nécessite le plus de travaux. En revanche, elle offre l’avantage d’être la piscine la plus durable. C’est donc le modèle que nous vous conseillons si vous désirez avoir une piscine qui reste fonctionnelle en toutes saisons et qui dure plus longtemps. Toutefois, rappelons que la piscine en kit enterrée implique un investissement assez conséquent.

Laisser un commentaire