Climatiseur mural : Quelle marque ? Quel prix ? Où l’installer ?

Un climatiseur mural offre l’avantage d’être plus performant qu’un climatiseur mobile tout en étant silencieux. Disponible en différents modèles, il est facile à installer et peut servir à rafraichir ou à réchauffer une pièce. Si vous avez décidé d’utiliser ce type d’équipement, vous aurez certainement des difficultés à choisir le bon modèle étant donné qu’il existe de nombreuses marques proposant ce type de produit sur le marché. Pour faire un choix, voici ce que vous avez besoin de savoir.

Comment choisir votre climatiseur ?

Le premier critère important à considérer avant d’acheter un climatiseur est la puissance de l’appareil. Généralement, un bon appareil doit fournir une puissance minimale de 80 W par mètre carré. Cette approximation n’est toutefois valable que pour une pièce ayant une hauteur standard sous plafond.

Pour une pièce de 20 mètres carrés répondant à ce standard, vous aurez alors besoin de 80 W/mètre carré * 20 mètres carrés, soit 1 600 W. Ce n’est qu’une approximation, ce qui signifie que vous pouvez avoir besoin de plus ou moins de puissance selon divers facteurs. L’aération et le niveau d’isolation peuvent par exemple influer sur la puissance requise pour rafraichir une pièce.

Par ailleurs, vous devez faire attention au rendement énergétique de votre climatiseur si vous souhaitez économiser sur le long terme. Ce type d’appareil doit normalement être équipé d’une étiquette énergie permettant de connaitre ses performances énergétiques. Ces dernières sont notées de A (la plus haute performance) à G (la performance la moins optimale).

Quelle marque choisir ?

Les constructeurs qui proposent des climatiseurs sont assez nombreux. Les célèbres constructeurs d’appareil électroménager tels que Bosch et Panasonic proposent par exemple divers modèles de climatiseurs. Il y a également d’autres marques réputées pour leur qualité telles qu’Atlantic et Airwell. La plupart de ces marques ont toutes une excellente réputation, ce qui ne facilitera pas votre choix.

Si vous avez déjà une marque de prédilection pour vos appareils électroménagers, vous n’aurez qu’à la choisir si elle propose des modèles de climatiseurs. Sinon, définissez dans un premier temps le type de climatiseur mural qui répond à vos besoins. Ensuite, établissez une liste des modèles qui correspondent aux critères que vous avez établis.

Pour départager les modèles, vous pouvez vous fier aux avis des utilisateurs. Un modèle qui reçoit beaucoup d’avis négatifs est très probablement mauvais. Concernant les avis positifs, vous devez vous assurer qu’ils sont recueillis par des tiers de confiance.

Et enfin, pour les produits qui n’ont pas d’avis (ou peu d’avis), vous ne pourrez vous reposer que sur la réputation de la marque. La présence d’un SAV réactif et d’une bonne garantie peuvent également vous pousser à préférer une marque à une autre.

Le prix d’un climatiseur mural

Le prix est un critère de choix important lorsque vous êtes à la recherche d’une bonne climatisation. Les modèles les plus performants, capables de rafraichir plusieurs pièces, seront logiquement un peu plus onéreux. En revanche, si vous n’avez besoin que de réchauffer une pièce, un modèle simple et peu coûteux peut éventuellement vous satisfaire.

Par rapport à un climatiseur mobile, un modèle mural est un peu plus cher. Vous aurez besoin de dépenser en moyenne entre 1 000 et 2 000 € pour en acquérir un. Le prix varie surtout selon les différentes fonctionnalités mises à votre disposition et la puissance du climatiseur. Un climatiseur de 2 kW peut ainsi valoir près de 1 300 € tandis qu’un climatiseur de 5 kW peut coûter jusqu’à 4 250 €.

Ce genre d’appareil n’est pas tout à fait facile à installer sauf pour le cas d’un modèle monobloc. Vous aurez de ce fait besoin de l’aide d’un professionnel. Les services de ce dernier peuvent être facturés jusqu’à 450 € selon la complexité de l’installation. Selon le professionnel que vous consultez, ce prix d’installation peut être inclus directement dans le prix d’achat de l’appareil.

Pour savoir si un professionnel vous convient, vous n’avez qu’à lui demander un devis gratuit. Si vous décidez de ne pas passer par un professionnel, vous risquez de ne pas pouvoir profiter de vos garanties.

À part le coût de l’installation, il faut également prévoir le coût de l’entretien. Un contrat d’entretien annuel vous coûtera en moyenne autour de 150 €. Avec un bon entretien, votre appareil court moins de risque de tomber en panne. Cela limitera les interventions ponctuelles qui peuvent s’avérer onéreuses selon le type de panne à traiter.

Quel est l’emplacement idéal pour le climatiseur ?

Contrairement à un climatiseur mobile, un climatiseur mural doit rester à un emplacement fixe. Vous devez par conséquent bien choisir cet emplacement afin de bénéficier d’une climatisation optimale. En général, un climatiseur doit se placer dans les espaces de vie tels qu’une chambre, une salle à manger ou un salon.

Vous devez en revanche éviter de placer cet appareil dans une pièce avec une baie vitrée ou particulièrement aérée. En effet, cela réduirait l’intérêt de cet appareil. La cuisine est également un mauvais endroit pour placer la climatisation étant donné que le climatiseur pourrait facilement s’encrasser à cause de la graisse.

Concernant l’emplacement exact de l’appareil, cela dépend du type de modèle que vous avez choisi. Un modèle monobloc n’a pas besoin d’unité extérieure. Il doit simplement être placé à proximité d’une fenêtre étant donné que ce genre d’appareil utilise un kit d’évacuation relié à la fenêtre.

Pour le cas des modèles split ou multisplit, vous devrez opter pour un emplacement permettant d’intégrer facilement les unités extérieures et intérieures. L’unité extérieure doit être placée en hauteur sur un mur, à l’abri du soleil et du vent. Son emplacement doit être choisi de manière à faciliter la mise en place des conduits le reliant avec les unités intérieurs. Cette unité extérieure est particulièrement bruyante, c’est pourquoi il faut la placer de manière à ne pas déranger le voisinage.

Les unités intérieures doivent quant à elles, être installées en hauteur, à quelques cm du plafond. Elles ne doivent pas être orientées directement vers les utilisateurs. Il faut éviter de les orienter vers les meubles afin que la diffusion de l’air frais ou chaud ne soit pas entravée. Et enfin, veillez à choisir un emplacement facile d’accès afin de ne pas compliquer encore plus sa maintenance.

Laisser un commentaire