Saule crevette : Entretien, taille, plantation

Vous cherchez à apporter une touche d’originalité à votre jardin sans pour autant subir les contraintes qu’implique l’entretien de plantes trop difficiles ? Optez pour le saule crevette. Cet arbuste s’adapte parfaitement aux jardins citadins. Il attire le regard par son aspect atypique et en plus, il est facile d’entretien. Si vous souhaitez incorporer cette plante dans votre espace extérieur, vous trouverez dans cet article tout ce dont vous avez besoin de connaitre pour avoir un majestueux saule crevette.

Caractéristiques du saule crevette

Le saule crevette est un arbuste appartenant à la famille des salicacées. Il se caractérise par son feuillage caduc teinté à la fois de vert, de blanc et de rose. C’est d’ailleurs cette coloration particulière de ses feuilles qui lui a valu son appellation. Il apporte une touche printanière très appréciée dans les jardins, surtout au mois de mars durant sa période de floraison. C’est surtout à ce moment que les teintes rosées sont les plus apparentes sur les feuilles.

Au fil des saisons, cet arbuste verdit, mais ses feuilles gardent des mouchetures blanches qui peuvent parfaitement apporter de beaux contrastes dans votre jardin. Même si cet arbuste produit également des fleurs, ce ne sont pas réellement ses véritables atouts. Les fleurs en question forment des épis et elles apportent néanmoins de belles teintes jaunâtres sur l’ensemble.

L’arbuste peut mesurer entre 1 à 3 mètres de haut et ses branches s’étendent sur une largeur comprise entre 1 et 2 mètres. Le saule crevette est particulièrement touffu et assez volumineux. Vous pouvez vous en servir pour égayer une allée ou un massif. Son port est arrondi naturellement et il peut même mettre en valeur les parties les moins lumineuses de votre jardin.

En direct :  Décorer votre jardin de façon originale avec des guirlandes solaires

Il s’agit d’une plante originaire du Japon. Sur le marché, le Saule crevette Hakuro-nishiki est la  variété la plus populaire.

Plantation

Pour que votre saule crevette puisse pleinement s’épanouir et afin que vous puissiez profiter de ses belles couleurs du printemps jusqu’en automne, il convient de lui procurer un sol humifère, léger et particulièrement frais. L’arbuste peut supporter les terrains lourds, s’ils sont bien humides. En revanche, il exergue la sécheresse, mais ce n’est pas pour autant que vous allez gorger d’eau le terrain sur lequel il est planté. Afin de converser la fraîcheur du sol, il vous suffit de pailler le pied de l’arbuste.

La plantation du saule crevette doit s’effectuer de préférence durant l’automne. De cette manière, il aura tout le temps de bien s’enraciner avant l’hiver. Cela lui permettra par la même occasion d’avoir une meilleure reprise lorsque le printemps arrivera. Les arbustes en pot ou en conteneur, quant à eux, peuvent aisément être plantés au printemps.

Lorsque vous procédez à la plantation de ce saule, assurez-vous que le sol destiné à l’accueillir soit complètement détrempé. En cas de temps trop sec, arrosez préalablement le terrain. Pour permettre aux racines de la plante de s’intégrer plus facilement à son nouvel environnement, trempez la motte dans une bassine d’eau juste avant la mise en terre.

Pour ce qui est de son emplacement, optez pour un endroit exposé au soleil ou mi-ombragé. C’est surtout sous l’éclat de la lumière naturelle que la couleur rosée des feuilles de ce saule ressort le mieux. Faites toutefois attention à préserver votre saule crevette des coups brûlants durant les périodes estivales. Cet arbuste ne supporte pas les ensoleillements trop intenses qui risquent de faire dépérir ses jeunes pousses rosées. Vous devez faire en sorte que cette plante puisse bénéficier d’un ombrage optimal durant les heures les plus chaudes de la journée.

En direct :  Optimisez enfin votre système d'arrosage

Cette plante jouit d’une bonne rusticité, il ne craint pas le froid et peut supporter des températures pouvant aller jusqu’à -15 °C.

Si vous décidez de placer votre saule crevette dans un massif, assurez-vous de lui donner un espace suffisant qui lui permettra de pousser correctement. Dans le cas où l’arbuste vous sert surtout à agrémenter une composition de plantes vivaces de faible hauteur ou tapissantes, vous pouvez le façonner sur tige.

Le saule crevette peut parfaitement être planté en pot. À ce moment, vous devrez utiliser un contenant d’environ 50 cm de hauteur et de diamètre au minimum. Optez également pour un terreau de bonne qualité et n’oubliez pas de placer un paillis au pied de l’arbuste.

Entretien

Dans le cas d’un saule crevette en pot, il est important de procéder à un arrosage régulier tout au long des deux premières années qui suivent la plantation. D’une manière générale, nous trouvons que cet arbuste reste facile à entretenir. Une fois que ses racines sont bien établies dans le sol, il vous suffit de l’arroser lorsque le sol est sec. Afin d’éviter l’assèchement de ce dernier, renouvelez de manière assez régulière le paillis au pied de votre saule.

Si vous avez planté votre arbuste à même la terre, dans le jardin par exemple, vous n’avez pas besoin de lui fournir un apport en engrais. En revanche, cela s’avère nécessaire pour les saules crevettes en pot. Dans ce genre de contenant, les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin ont tendance à s’épuiser rapidement. À ce moment, nous vous conseillons de fournir à votre saule un engrais organique que vous pouvez directement dilué dans son eau d’arrosage. Cet apport en engrais devra s’effectuer idéalement au printemps ainsi qu’au début de la saison estivale.

En direct :  Comment détruire les ronces naturellement ?

Pour optimiser l’apparition des feuilles roses et blanches sur votre saule crevette, procédez à un taillage sévère une fois que l’hiver touche à sa fin. Vous pouvez raccourcir les tiges de votre saule au tiers ou à la moitié de leur longueur. Si nécessaire, retirez aussi les branches mortes.

D’autre part, lorsque vous procédez à la taille de votre saule crevette, nous vous conseillons d’utiliser soit un sécateur soit une cisaille. Votre outil devra être bien affûté et désinfecté. Cela étant afin d’éviter tout risque de propager une quelconque maladie sur votre arbuste. À ce sujet, le saule crevette peut être sujet à des maladies cryptogamiques telles que l’oïdium ou encore l’anthracnose. Si vous remarquez des champignons sur certaines des feuilles de votre arbuste, il est préférable de les retirer directement. Pour protéger votre saule crevette de l’anthracnose, pulvérisez-le avec une bouillie bordelaise. Contre l’oïdium, l’utilisation du soufre est recommandée. Et enfin, en cas d’invasion de chrysomèles, utilisez une émulsion de savoir noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *