Cornouiller : Variétés, entretiens, taille

Le Cornouiller est un arbuste très apprécié pour la couleur de ses fleurs, ses feuilles et ses branches. Il peut en plus être utilisé de différentes manières, que ce soit en haie ou en tant qu’élément central de votre jardin. Si vous avez envie d’ajouter du charme à votre espace extérieur, cet arbuste pourrait certainement vous intéresser.

Les variétés de Cournouiller

Le Cornouiller ou Cornus est un arbuste appartenant à la famille des Cornacées. Il tient son nom de l’apparence de ses branches qui ressemblent à des cornes. Celles-ci sont d’ailleurs très solides et certaines variétés ont autrefois servi pour confectionner des armes de guerre. Concernant la couleur des fleurs et des branches de l’arbuste, elle dépend des variétés.

Avec le Cornouiller sanguin, vous avez par exemple un arbuste avec des fleurs blanches. En automne, ses feuilles virent aussi au rouge. Lorsque le Cornouiller est exposé au soleil, ses branches arborent une couleur rouge brillante. Cette variété est appréciée pour sa beauté, surtout pendant l’hiver. Son unique défaut, c’est son odeur désagréable qui est heureusement peu prononcée. Lorsqu’il est bien développé, cet arbuste s’étend jusqu’à 3 mètres en hauteur et en largeur.

Parmi les autres variétés que vous pouvez planter dans votre jardin, il y a le Cornus alba à fleurs blanches, dont la hauteur ne dépasse pas les 3 mètres. Il y a également le Cornus florida, dont la taille peut atteindre les 8 mètres. Ses fleurs sont blanches et en automne, son feuillage devient flamboyant.

Il existe des variétés produisant des fruits comestibles. C’est par exemple le cas du Cornouiller mâle (Cornus mas) et du Cornus Kousa « Nicole ». Le goût des fruits issus de ces arbustes est très varié et peut rappeler des fruits tels que les baies, la mangue, etc. Même si ces fruits sont intéressants, le Cornouiller est surtout apprécié pour son aspect décoratif.

En direct :  Comment renforcer le bas d'une clôture ?

Où et quand planter le Cornouiller ?

Les besoins en sol du Cornouiller peuvent varier selon les espèces. D’une manière générale, cette espèce d’arbuste est assez rustique et peut supporter le froid jusqu’à -23 °C. Les variétés à fleurs apprécient tout particulièrement le sol frais, avec beaucoup d’humus. C’est par exemple le cas pour le Cornouiller du Japon. Pour le cas des variétés telles que le Cornus stolonifera ou le Cornus alba, un sol pauvre et calcaire est suffisant.

Les Cornouillers ont besoin de soleil, mais ils ne doivent pas être trop exposés. Un emplacement légèrement ombragé peut par conséquent leur convenir. Les zones trop exposées au vent sont également à éviter. D’autre part, même si cet arbuste peut mesurer plus d’un mètre, il est possible de le cultiver en pot. Vous devrez simplement veiller à ce que le pot soit assez profond pour que les racines puissent se développer correctement.

En ce qui concerne la période pour planter le Cornouiller, vous devrez choisir les saisons hors gels. Le moment idéal se situe ainsi entre septembre et novembre. Pour les cas des plants ayant grandi dans un pot, vous pouvez les mettre en terre au printemps. Vous aurez alors besoin de bien les arroser tous les 10 jours. Concernant le semis, il devra avoir lieu au printemps, après avoir stratifié les graines durant l’hiver.

Comment planter le Cornouiller ?

Pour un Cornouiller ayant grandi dans un contenant, il suffit de le retirer tout en veillant à bien conserver la motte qui entoure la racine. Vous devez auparavant creuser le trou destiné à recevoir la motte. Ce trou devra être deux fois plus grand que la motte. Dans le cas où vous planteriez plusieurs Cornouillers, ils devront être distancés d’environ 3 mètres.

En direct :  Anthurium : Comment bien entretenir la plante langue de feu ?

Afin d’améliorer le drainage, vous devez déposer une couche de gravier. Pour recouvrir cette couche drainante, vous pouvez utiliser une préparation de terre éventuellement enrichie avec de l’engrais. Déposez la motte dans son emplacement et rebouchez tout en tassant un peu la terre. La dernière étape consistera à arroser la plante pour bien fixer les racines. Après la plantation, vous aurez d’ailleurs à arroser régulièrement le Cornouiller.

Si vous souhaitez réaliser un semis, vous aurez besoin de stratifier les graines. Cette étape permet simplement de retirer la coque qui protège la graine et qui la rend étanche et imperméable. La stratification permet aussi en quelque sorte de réveiller la graine. Pour procéder à cette stratification, vous avez différentes solutions.

Vos graines devront être stratifiées de manière à ce qu’elles soient prêtes au printemps. Dans une caissette, mélangez du terreau, de la tourbe et du sable de rivière dans des proportions égales. Tassez la surface et posez les graines dessus. Recouvrez-les ensuite à l’aide de substrat et arrosez légèrement. Jusqu’à leur germination, vous devez veiller à ce que le sol ne soit jamais sec. Il est également possible de reproduire cette opération directement en terre.

La taille du Cornouiller

L’entretien du Cornouiller n’est pas compliqué pour la plupart des variétés. Seules celles ayant une écorce décorative ont besoin de subir une taille. C’est par exemple le cas des Cornus alba, stolonifera et sanguinea.

La coupe permettra à ces types de Cornouiller de faire apparaitre de nouveaux rameaux. Ces derniers ont la particularité d’être plus colorés et permettent par conséquent à l’arbuste d’améliorer son apparence. Toutefois, la coupe n’a pas qu’un intérêt esthétique. Elle permet de prolonger la durée de vie des branches. Rappelons que les rameaux vieillissants sont plus faibles et peuvent entrainer la perte de la branche qui les porte.

En direct :  Pavage extérieur : quelle dimension et quels types de matériaux choisir ?

En général, la taille doit avoir lieu au mois de février environ tous les ans, mais cela dépend des variétés. Pour le cas d’un Cornouiller mâle, elle doit par exemple se faire entre juin et juillet. Les Cornus tels que la florida ou la kousa doivent, quant à eux, être taillés après leur floraison, c’est-à-dire en juillet.

Il faut commencer par supprimer les rameaux qui se trouvent à la base. Lorsque l’arbuste est encore jeune, il faut effectuer une taille sévère en ne gardant que les bois récents. La coupe sera à modérer au fur et à mesure que l’arbuste prend de l’âge. Vous n’aurez ensuite plus qu’à supprimer les rameaux ayant 3 ans ou plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *