Quel type de peinture choisir pour peindre une salle de bain ?

Peindre une salle de bain ne doit se faire qu’après une longue réflexion. En effet, c’est une pièce de la maison qui a des exigences bien particulières. De par son utilisation quotidienne, la salle de bain est quasiment humide en permanence. La peinture à appliquer doit donc être capable de répondre à ces différentes contraintes. Comment s’y prendre alors pour la choisir ?

Les préalables avant de choisir sa peinture

La peinture de la salle de bain doit répondre aux différentes conditions qui prévalent dans la pièce. Cet aspect doit surtout être considéré dans le cas d’une rénovation de maison. Ainsi, optez pour une peinture qui résiste à l’humidité et la chaleur. Elle devra également tenir bon face aux taches, et moisissures. Ce point est très important quant aux endroits à proximité des sources d’eau. Ce sont essentiellement :

  • La douche ;
  • La baignoire ;
  • Le lavabo.

La peinture à appliquer à ces murs ne doit pas uniquement être lavable. En plus, il faudra qu’elle soit lessivable. Dans le commerce, il existe des peintures adaptées pour de multiples matériaux. Dès que les besoins de la salle de bain sont évalués, il faudra passer aux préparatifs de base. Veillez à ce que le support soit parfaitement sec, sain et dépourvu de toute poussière. Même si la sous-couche n’est pas requise pour tous les murs, évitez de les peindre sans un nettoyage initial.

La préparation doit consister à lessiver la peinture originelle, et poncer au besoin pour permettre l’adhérence de la nouvelle peinture.

Le choix de la peinture

Pendant longtemps, la formule glycérophtalique a été considérée comme la peinture de référence pour salle de bains. Elle résiste bien à l’humidité, et peut être facilement lessivée. Cependant, de nombreux inconvénients sont à son actif :

  • Dégagement d’une forte odeur ;
  • Long temps de séchage ;
  • Contient des solvants qui la rendent toxique.

C’est ce qui explique sa disparition progressive du marché. Les peintures glycéromodifiées se substituent à cette formule glycérophtalique. Vous pourrez maintenant porter votre choix sur une peinture acrylique, en ce qui concerne la salle de bains. Son prix est moins élevé, et le temps de séchage est beaucoup plus court. Par ailleurs, cette peinture est respectueuse de l’environnement et n’émet aucune odeur. C’est la meilleure option pour les pièces humides, car elle résiste bien aux moisissures.

La peinture hydrophobe peut être appliquée sur les pans de murs, qui sont moins exposés aux projections d’eau. Avec son effet cire, les gouttes d’eau ont plus de mal à entrer dans la peinture. L’eau est ainsi gardée en surface. Voici les autres possibilités existantes pour peindre une salle de bain, en fonction des cas :

Peinture pour salle de bains anti-humidité

Dans une salle de bain très humide, l’idéal serait de choisir une solution curative. Il s’agira donc de privilégier les peintures qui conviennent aux problèmes d’humidité rencontrés dans ce type de pièce. Associez alors une sous-couche anti-humidité à une peinture anti-humidité. L’action de la première consiste à assécher, isoler et préparer le support détruit par l’eau. Quant à la seconde, sa résistance permet de contenir l’humidité pour limiter la formation des cloques.

Peinture pour salle de bains anti-condensation

Des chocs thermiques peuvent se produire dans une salle de bain. Dans ce cas, vous devrez privilégier des peintures anti-condensation. Elles favorisent une réduction de l’écart entre l’air chaud dans la pièce, et le mur froid. La condensation est empêchée par la présence de microbilles de verre. Elles assurent une fonction isolante.

Peinture pour salle de bains anti-moisissure

Certains types de peintures évitent la formation de moisissures dans la pièce. Par ailleurs, elles peuvent être utilisées pour camoufler les différentes marques laissées par l’humidité. Avant de repeindre une salle de bains, vous devrez effectuer des traitements au préalable. C’est le meilleur moyen d’éliminer la moisissure, pour qu’elle ne réapparaisse pas peu de temps après. Les mastics peuvent recevoir une couche de traitement anti-moisissure.

Quant au plafond de la salle de bains, vous y appliquerez une peinture contre l’humidité.

Peinture pour un carrelage de salle de bains

Avec le temps, le carrelage ou la faïence de salle de bain peut commencer à perdre des couleurs. Vous pouvez quand même lui donner un nouveau look, et peindre par-dessus. Dans le commerce, vous trouverez de nombreuses marques qui proposent des produits parfaitement adaptés. Les prix varient selon les marques, de même que la qualité recherchée. Par contre, l’utilisation de ces produits est déconseillée en cas d’eau stagnante.

De préférence, repeignez un carrelage vertical. Cela s’applique aussi à toutes les autres surfaces de la pièce qui ne reçoivent que peu de projections d’eau. En somme, évitez les carreaux de la cabine de douche ou ceux à proximité de la baignoire. Vous n’avez pas besoin d’appliquer une sous-couche, mais le rendu est meilleur avec une double couche. La préparation du support ne doit pas être négligée. Dégraissez le carrelage au besoin, et ne laissez aucune trace de calcaire.

Ainsi, la peinture tiendra beaucoup mieux. Entre deux couches, il est fortement recommandé de respecter un temps de pause. Il est en général de 6 heures.

Quelle finition appliquer ?

Outre le choix de la peinture, celui de la finition compte énormément. Il doit être fait afin de durer dans le temps, et ne pas être impacté par les dégradations. Voici les différentes finitions possibles :

  • Satinée: elle résiste bien aux chocs, projections d’eau et salissures. Ce type de finition peut être lessivé, et convient bien aux salles de bains. Le rendu est légèrement brillant, et l’application ne doit être faite que sur un mur bien préparé.
  • Brillante: lessivable, cette finition ne craint pas l’humidité. Mieux, elle réfléchit la lumière et donne l’impression aux pièces d’être plus grandes. C’est le meilleur choix de finition à faire pour une salle de bains. Cependant, il est important que les murs soient bien lisses pour une application optimale.
  • Mate: ce n’est pas forcément le meilleur choix pour une salle de bains. Cependant, il est recommandé de privilégier les peintures finitions velours. Elles ressemblent à la finition mate, mais aussi en tout point à la peinture satinée.

Quelques astuces utiles

Quelques astuces sont à connaitre pour réussir la rénovation de votre salle de bain. Pour bien préparer la peinture, vous aurez besoin d’un outillage adéquat. Il s’agit entre autres :

  • D’un pinceau à réchampir ;
  • Un ruban de masquage ;
  • Un rouleau peinture ;
  • Une bâche de protection ;
  • Un bac à peinture.

Commencez la peinture par le plafond de la salle de bain, si vous comptez faire les travaux vous-même. Il est possible de consulter sur internet, de nombreux tutoriels sur le sujet. Dès que le plafond est peint, c’est le moment de dégager les angles du mur. Pour cela, il faudra y appliquer du ruban de masquage. Utilisez ensuite la brosse à réchampir, pour passer la peinture choisie. Ce sera à présent le tour du rouleau, en faisant des passes croisées.

Un temps de séchage d’une heure sera nécessaire pour la peinture. Après, il vous suffira de retirer le ruban de masquage. Que faire alors quand la vieille peinture de la salle de bain s’écaille ? Cet état est le plus souvent causé par l’usure. La procédure à suivre est toute simple. Commencez par gratter le mur, afin de stopper l’écaillage. Utilisez ensuite un aspirateur pour éliminer toute la poussière présente. Il ne restera qu’à préparer, puis repeindre le mur.

Comme vous pouvez le voir, le choix d’une peinture pour la salle de bain tient compte de certains paramètres. La peinture doit résister à l’humidité, mais aussi à la chaleur. En fonction des problèmes notés dans la salle de bain, choisissez une peinture adaptée. Ce n’est qu’ainsi qu’elle pourra durer dans le temps.

Laisser un commentaire