Quel aide pour les primo accédant 2022 ?

Avez-vous l’intention d’acheter une maison prochainement ? C’est la première fois que vous achetez une maison ? Découvrez le statut de primo-accédant, qui vous permet de bénéficier d’aides financières favorables et de divers avantages fiscaux pour l’achat d’un logement.

Primo-accédant : qu’est ce qui est concerné ?

Il ne suffit pas d’être propriétaire d’un logement pour la première fois pour être considéré comme un primo-accédant. Pour accéder à ce statut, vous devez être une personne seule ou un couple qui n’a pas été précédemment propriétaire d’une résidence principale pendant au moins deux ans. Cette restriction s’applique également aux deux personnes si vous faites partie d’un couple.

Si vous êtes déjà propriétaire d’une résidence secondaire mais que vous louez votre résidence principale depuis au moins deux ans, vous êtes un primo-accédant. Il en va de même si vous avez déjà investi dans des locations. Vous devez vivre dans la résidence principale pendant au moins huit mois par an pour pouvoir en bénéficier.

résidence principale

Le prêt à taux zéro : un système d’aide pour le primo accédant

Le prêt à taux zéro aidé par l’État est connu sous le nom de prêt à taux zéro (PTZ). Il est particulièrement destiné aux primo-accédants, qui ne sont pas tenus d’être propriétaires de leur résidence principale depuis deux ans.

Cette aide n’est accessible qu’à certaines personnes. En outre, un certain nombre de critères doivent être remplis pour pouvoir bénéficier de ce service : notamment la localisation du bien et les ressources des futurs acheteurs.

Il est possible d’emprunter de l’argent sur votre logement existant afin de financer l’achèvement d’un nouveau logement. Il est possible de financer jusqu’à 40 % du coût total de l’opération à l’aide de ce prêt, qui a fait l’objet de restrictions. La durée de remboursement de ce prêt ne peut pas dépasser 25 ans.

En direct :  Avis Find and Fund : Est-ce du crowdfunding fiable pour l’immobilier ?

Le prêt à l’accession sociale

Vous pouvez également recourir au prêt d’accession sociale (PAS) pour vous aider à payer l’achat ou la construction de votre résidence principale. Cette aide n’est accessible qu’aux familles à faibles revenus, le revenu est donc un élément important à prendre en compte.

Le taux d’intérêt de ce prêt est limité et l’apport n’est pas exigé. La durée de remboursement de ce prêt varie de 5 à 30 ans. N’oubliez pas que les prêts PAS ne peuvent pas être combinés avec des prêts immobiliers classiques. Seules les banques qui ont établi une relation officielle avec le gouvernement peuvent accorder le PAS.

Le prêt conventionné : pour ceux qui veulent acheter sa résidence principale

Cette aide est également ouverte aux primo-accédants qui souhaitent acheter ou construire leur résidence principale. Il n’y a pas de condition de ressources et un taux d’intérêt maximum est imposé pour le prêt à faible taux d’intérêt.

Il est possible de le rembourser sur une période de cinq à trente ans après son obtention. Le prêt conventionné, comme le prêt à l’accession sociale, est accordé par les entreprises qui ont signé une convention avec le gouvernement.

prêt conventionné

Le prêt accession d’Action Logement : un système très intéressant

Ce type de prêt est une occasion unique d’acquérir un nouveau logement, de construire un nouveau logement ou d’acheter un ancien bien HLM. Le taux d’intérêt a été abaissé : 0,5 % sans assurance. Ce prêt peut aller jusqu’à 40 000 euros sur 25 ans selon les besoins de l’emprunteur. Ce n’est pas pour tout le monde, il est réservé aux salariés des entreprises non agricoles de plus de 10 personnes qui ne sont pas membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).

En direct :  Emprunter 400 000 euros sur 20 ans : Quel salaire je dois avoir ?

Le prêt épargne logement (PEL) : un bon plan pour plusieurs personnes

La banque propose ce prêt aux particuliers qui ont mis en place un plan d’épargne logement, sous certaines conditions. Pour en bénéficier, votre compte bancaire doit être actif depuis au moins quatre ans. Le montant maximum de ce prêt est de 92 000 €, remboursable sur deux à quinze ans en fonction de la date de création du plan d’épargne de votre logement.

Un prêt hypothécaire peut être un type de prêt participatif, garanti ou non garanti. Cette aide financière peut être utilisée pour l’achat, la construction, voire l’exécution de travaux dans un bien immobilier. Un CEL ou un compte d’épargne-logement peut également vous permettre d’obtenir un prêt comparable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *