Quel est le prix de l’aérogommage au m² ?

Les techniques de décapage sont assez variées, mais l’aérogommage est certainement la méthode la plus révolutionnaire. En plus d’être respectueuse de l’environnement, elle permet de nettoyer plus facilement. Si vous êtes intéressé par cette méthode ainsi que son coût voici ce que vous devez savoir.

Différence entre aérogommage et sablage

Techniquement, l’aérogommage est une méthode dérivée du sablage. Les deux méthodes de décapage fonctionnent ainsi sous le même principe. En ce sens qu’un produit décapant est projeté sur une surface à l’aide de l’air sous pression. À l’aide de ce décapant expulsé à une certaine pression, il devient possible de retirer la rouille, les couches de peinture et les tâches diverses à l’aide de cette méthode.

La constitution d’un appareil de sablage et d’aérogommage reste à peu près la même. La qualité du nettoyage peut par ailleurs être ajustée en modifiant la grosseur des grains, le débit ou la pression de l’appareil au besoin. Cependant, l’aérogommage se distingue par l’utilisation d’une pression d’air moins importante.

Contrairement au sablage, l’aérogommage peut ainsi être utilisé sur différentes surfaces telles que le bois sans craindre que cette surface tendre ne soit abimée. L’aérogommage ne nécessite également pas l’utilisation de produits chimiques. Généralement, ce sont des décapants naturels et biodégradables qui sont utilisés.

Contrairement à l’hydrogommage, aucun produit liquide n’est requis. Dans le cas d’un nettoyage en milieu médical, le bicarbonate de soude est par exemple l’abrasif utilisé. Pour les surfaces plus dures et en fonction du milieu où le travail est effectué, il existe de nombreux autres décapants utilisés tels que la bille de verre ou la poudre de corindon. Une aérogommeuse consomme approximativement entre 20 et 50 kg de décapant par heure. Elle est de ce fait bien plus économique qu’une sableuse dont la consommation varie de 100 à 700 kg par heure.

L’aérogommeuse est-elle une solution parfaite ?

Que vous souhaitiez nettoyer un mur en brique, un objet en céramique, une surface en métal ou un meuble en bois, l’aérogommage est une excellente solution. Cependant, même si elle semble parfaite, l’aérogommage n’est pas utilisé en toute circonstance. Pour certains travaux d’envergure, le sablage reste en effet la méthode utilisée.

De plus, l’aérogommage comporte quelques inconvénients. D’abord, cette méthode provoque l’expulsion d’une quantité importante de particules. Ces dernières ne sont pas nocives pour l’environnement ni forcément toxiques, mais leur inhalation en grande quantité est néfaste. C’est pour cette raison qu’il faut toujours porter un équipement de protection approprié.

Cette expulsion de particule importante est également très salissante, surtout si vous travaillez en intérieur. S’il faut effectuer l’intervention en intérieur, le mieux est de recouvrir tous les éléments environnants.

Par ailleurs, si vous décidez d’effectuer vous-même le nettoyage en vous servant d’une aérogommeuse, vous devez apprendre à bien maitriser l’appareil. Il faudra surtout éviter de trop forcer le nettoyage sur un même point afin de ne pas abimer la surface à nettoyer.

Pour être certaine d’obtenir un bon nettoyage, la meilleure solution consiste à faire appel à un professionnel. Le coût de l’intervention de ce dernier dépend de plusieurs facteurs, mais en choisissant le meilleur professionnel, vous obtiendrez forcément satisfaction.

Quel prix préparer pour une intervention ?

Chaque professionnel peut proposer sa propre tarification c’est pourquoi seul un devis vous permettra de connaitre avec précision le budget à prévoir. Néanmoins, un aérogommage va habituellement coûter aux alentours de 27 €/m², coût de l’abrasif et de la préparation du support compris.

Les facteurs qui vont généralement faire grimper le prix sont l’état de la surface à nettoyer et le matériau dont il est fait. Même si le plus souvent cette intervention est effectuée sur des façades elle peut aussi servir à polir des objets variés tels que des meubles. Dans ce cas, la forme de l’objet pouvant complexifier l’intervention va avoir un impact sur le prix.

Généralement, le prix appliqué par les professionnels est forfaitaire ou variable selon le m². Pour avoir une idée du budget que vous devez préparer, voici un exemple de tarification courante sur différents objets. Pour une table de nuit, le nettoyage est souvent à 30 € la pièce tandis que pour un mur en pierre il est de 30 €/m². Pour des portes intérieures, l’intervention vous sera facturée à environ 130 € la pièce tandis que pour un nettoyage de graffitis, il faudra environ 22 €/m² pour un graffiti de plus de 2 m².

Contrairement aux autres méthodes de nettoyage, l’aérogommage est donc un peu plus cher. Cela vient surtout du fait qu’elle soit actuellement la plus efficace et qu’elle peut s’utiliser sur différentes surfaces.

Effectuer soi-même l’aérogommage

Lors de certains travaux nécessitant le respect d’une réglementation stricte comme c’est le cas avec un ravalement de façade, l’intervention d’un professionnel est requise. En effet, le professionnel ne se contentera pas de nettoyer puisqu’il va aussi évaluer l’état de la façade en vue de repérer les fissures et les sources d’infiltration d’eau. En revanche, pour d’autres types de nettoyage, il vous est possible d’effectuer vous-même l’aérogommage.

Dans ce cas, vous aurez besoin de vous équiper d’une aérogommeuse. La location de ce type d’appareil se comptabilise en heure ou en journée avec des frais n’incluant pas forcément le coût de l’abrasif. Habituellement, une location à l’heure tourne autour de 75 € tandis qu’une location d’une journée peut coûter jusqu’à 300 €. L’abrasif est quant à lui vendu aux alentours de 30 € selon la surface sur laquelle il peut intervenir. Un abrasif 350 mesh (pour brique et pierre) coûte par exemple 25 € en moyenne le sac de 25 kg.

Si vous décidez d’acheter votre propre aérogommeuse, la dépense à prévoir est bien plus importante puisque cet appareil peut valoir dans les 9 000 €. Les appareils d’entrée de gamme peuvent néanmoins se vendre dans les 2 000 €. Les accessoires peuvent en plus être proposés séparément et vous aurez par exemple à acheter une buse longue à 150 € environ ou un raccord de sablage à partir de 30 €.

Et enfin, il ne faut pas oublier le matériel de protection nécessaire pour ce type d’intervention. Il faut notamment un masque à filtre ou un masque ventilé, un casque antibruit, une combinaison et des gants. L’équipement de protection complet vous reviendra à plus d’une centaine d’euros.

Laisser un commentaire