Lexique du couvreur et des toitures

À l’approche de la saison de grand froid, bon nombre de propriétaires procèdent au renforcement de l’isolation de leur toiture. En effet, la majeure partie des fuites et des déperditions de chaleur passe par le toit 😮. Un logement performant énergétiquement est par ailleurs, celui qui est bien isolé. Il est de ce fait possible que vous ayez besoin d’un couvreur pour réaliser divers travaux de renforcement de l’isolation ou de réparation de votre toit. Vous aurez besoin de connaître les termes utilisés en sens pour bien comprendre ce que font vos couvreurs 😉.

Les différents types de couvertures

Couverture en tuile

La toiture en tuile est celle que l’on retrouve le plus sur les maisons françaises. Ce type de couverture se démarque par sa durabilité et son aspect esthétique. On rencontre différentes formes de couvertures en tuile sur le territoire français. Elles peuvent être en canal, de forme traditionnelle, romane ou mécanique. Ce type de toiture est généralement fabriqué en argile.

Couverture en ardoise

Il s’agit d’une toiture fabriquée en matière naturelle qu’est l’ardoise. L’ardoise se reconnaît par sa couleur grisâtre virant vers le noir. Elle est résistante et se montre performante et efficace même face à différents aléas climatiques. Toutefois, c’est une matière qui n’est pas très solide 😕. Si vous souhaitez l’entretenir, vous devez faire appel à un couvreur spécialisé en ardoise.

Couverture en métal

Généralement, lorsqu’on parle de couverture en métal, on parle surtout de toiture en zinc. Cette matière est résistante tout en étant légère 👌. Elle s’apprécie également du fait de son niveau élevé d’étanchéité et son adaptabilité que ce soit sur un toit à faible ou à forte pente. Il s’agit également d’un toit facile à entretenir étant donné que la formation de mousse est quasi inexistante.

En direct :  Comment les « Cool Roofs » réduisent-ils l’îlot de chaleur urbain et économisent-ils de l’énergie dans nos bâtiments ?

Couverture en shingle

Il s’agit d’un type de toiture dont la fabrication est basée sur de la fibre de verre sur laquelle on applique du bitume. La fabrication se termine en recouvrant le tout de granulés de couleur noire, mais il est aussi possible de les teindre avec d’autres couleurs. Le shingle ne coûte pas très cher à l’achat. Cependant, il faudra penser à changer votre couverture tous les 25 ans.

Couverture végétale

Ce type de couverture est assez récent. Il s’agit d’une toiture écologique dont le principe est de planter de la végétation sur le toit. Mais attention, la pente de la couverture ne doit pas faire plus de 35°. Il est même recommandé de réaliser la plantation sur une toiture plate. Pensez également à entretenir régulièrement votre couverture végétale 🌿. Ce type de toiture apporte de la fraîcheur en période de canicule.

Les lexiques concernant la couverture et la charpenterie du toit

Arêtier

Il s’agit de l’ouvrage se situant entre 2 versants de la toiture et qui permet d’assurer son étanchéité. C’est la partie qui forme généralement un angle pointu.

Closoir

C’est un élément qu’utilise un couvreur dans la réalisation du système d’étanchéité du faîtage. Il peut aussi l’utiliser pour rendre l’arêtier étanche. Le closoir peut être ventilé.

Chevrons

Ce sont les éléments en bois qui vont supporter la volige de la toiture. Les chevrons sont disposés sur les pannes qui permettent de les maintenir fixes.

Contre-latte

C’est un élément en bois qui sera posé en parallèle aux chevrons. Il permet de soutenir les lattes.

En direct :  Perforateur ou burineur : Quelle différence pour la maçonnerie ?

Faîtage

On parle de faîte pour la partie qui forme la ligne haute où se joignent les 2 versants du toit. Le faîtage est de ce fait, l’élément installé qui permet d’assurer la jointure des deux versants. Cette pièce de la couverture est garante de l’étanchéité de l’ensemble 🤗.

Ferme

C’est la pièce de la charpente qui ne peut être déformée. Elle a pour rôle de supporter le poids d’une toiture présentant des pentes. Pour son édification, il est indispensable qu’elle soit perpendiculaire aux murs du logement.

Latte

Il s’agit de l’élément en bois qui permet de poser les tuiles. La latte est un élément en bois d’une certaine longueur et qui a une forme plate.

Liteau

Cet élément en bois permet de soutenir les pièces de la toiture. Lorsque les liteaux sont assemblés sous la couverture, ils portent le nom de lattis. On peut aussi les appeler lattage.

Noue

C’est l’élément où se joignent les deux versants du toit où l’angle n’est pas pointu, mais rentrant. Elle a pour rôle de conduire l’eau ruisselant ​💦 de la toiture vers la gouttière.

Panne

La panne correspond à l’élément de la charpente qui est installé de manière horizontale au niveau des fermes. La panne soutient les chevrons. Elle met également en liaison les pignons.

Rive

Il s’agit la ligne qui permet de délimiter un pan de la toiture.

Sablière

C’est la poutre installée de manière horizontale à la base d’un pan du toit, au niveau du mur de la façade du logement. Autrefois, on y installait un lit de sable.

Souche

Il s’agit de la structure basale d’une maçonnerie construite sur le toit.

En direct :  Comment fixer et poser un linteau de bois ?

Tuile chatière

C’est l’élément où sera installée une ouverture servant de système d’aération au niveau des combles ou du grenier.

Tuile à douille

Élément de raccord des tuyaux d’évacuation au niveau du logement.

Tuile lanterne

Tuile qui a l’apparence d’une lanterne. Elle se trouve au bout d’un tuyau d’aération.

Volige

Elle est installée sur les chevrons. Elle permet de construire un plancher de soutien des éléments de la toiture.

Lexiques en isolation

Sarking

Il s’agit d’une méthode qui permet d’isoler le toit de l’extérieur.

Soufflage

Cette méthode d’isolation permet de souffler un élément isolant au niveau de la zone où se fera l’isolation.

Combles perdus

Il s’agit de l’espace qui se trouve sous la toiture. Ils sont perdus parce qu’on ne les utilise pas.

Sous rampant

C’est aussi une méthode d’isolation qui permet de poser des panneaux semi-rigides entre les chevrons. Cela va surtout dépendre de l’épaisseur entre les chevrons.

Lexiques utilisés en zinguerie

Abergement

Il s’agit de l’assemblage des tôles qui ont été soudées entre eux.

Bande de rives

Ruban plat fabriqué en métal et qu’on installe sur un élément de rive en saillie.

Cheneaux

Il s’agit d’un conduit fabriqué en pierre. Une cheneau peut également être en terre cuite ou en élément métallique. Il a pour rôle de recueillir les eaux de pluie.

Couloir de rive

C’est la partie entre 2 jointures entrantes de la toiture et qui permet le ruissellement de l’eau.

Dauphin

Élément qu’on retrouve sur la zone la plus basse du système de ruissellement de l’eau. Il compose le réseau des éléments en zinc de la toiture.

Gouttière

Il s’agit d’un chéneau qu’on installe à l’aide de crochet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *