Isolation rampants : Guide et points importants

L’optimisation de l’isolation thermique d’un logement doit passer inévitablement par l’isolation de la toiture. Il faut savoir que cette partie de la maison génère près de 30 % de la déperdition thermique. Ce qui peut nuire non seulement au confort général dans votre logement, mais aussi à votre facture énergétique. Que vous optiez pour une isolation des combles perdus ou aménagés, que cette isolation s’effectue sur une demeure préexistante ou en construction, il convient de suivre des étapes spécifiques et de choisir des matériaux de qualité.

En quoi consiste une isolation sous rampant ?

Les rampants sont les parties les plus inclinées sous une toiture. Sans une bonne isolation, ils peuvent générer des pertes de chaleur importantes. Ce qui va irrémédiablement nuire à la performance énergétique de la maison et à son confort thermique. Au fil des années, les techniques d’isolation des toitures ont connu de grandes évolutions. Si bien qu’à ce jour, il devient possible pour un logement d’atteindre un niveau de résistance thermique très élevé. Cela est notamment rendu possible par l’isolation des rampants.

L’isolation des rampants est en réalité une sorte de rénovation effectuée au niveau des combles supérieurs de la maison. Ce type de travaux vous permet non seulement d’optimiser l’isolation de votre maison, mais cela laisse également vos combes accessibles.

Sa réalisation implique différentes analyses de la toiture. Il est notamment indispensable de s’assurer que le bois qui constitue cette dernière et ses combles ne soient pas infestés d’insectes. Auquel cas, il est impératif de le traiter au préalable. Il est également nécessaire de s’assurer que la toiture ne présente aucun défaut de structure ou d’étanchéité.

Une fois les vérifications et les contrôles effectués, vous pouvez procéder à l’isolation des rampants. À ce moment, vous avez le choix entre une isolation en double couche ou simple. Le type d’isolation choisi dépendra des performances thermiques que vous recherchez ainsi que du type de parois que vous désirez isoler.

L’isolation en simple couche des rampants

L’isolation en simple couche des rampants est une opération rapide qui offre un très bon rapport qualité-prix. Cette pratique consiste tout simplement à poser des isolants de manière transversale entre les chevrons qui constituent la toiture. Il est possible d’utiliser des isolants naturels, d’origine minérale, etc. La laine de verre figure parmi les isolants les plus souvent utilisés pour les combles, mais dans le cadre d’une bonne isolation rampants en simple couche, nous vous recommandons la laine de roche. Il faut savoir que c’est l’isolant qui procure le meilleur rapport en termes d’isolation et prix sur le marché. En outre, il procure une excellente performance thermique.

La réalisation de ce type d’isolation rampants doit être effectuée par un professionnel. Notez également que l’isolant utilisé doit rester conforme aux certifications imposées par la loi. Une fois les isolants posés, le professionnel doit procéder à la pose d’un frein vapeur. Ce dispositif a pour rôle de limiter les risques de condensation et les problèmes d’humidité.

L’isolation des rampants à double couche

Ce type d’isolation rampants est largement plus performant comparé à une isolation en simple couche des rampants. L’isolation entre les chevrons s’effectue de la même manière que celle de l’isolation en simple couche. En revanche, une seconde épaisseur d’isolant y est posée de manière perpendiculaire. Cela étant afin de limiter au maximum les risques de fuites d’air et assurer une isolation en continu. Ce n’est qu’après l’installation de cette seconde couche que le frein vapeur est posé.

Notez que, quel que soit le type d’isolation rampants que vous choisissez, vous pourrez toujours conserver l’espace sous votre toiture. Pour rendre ce dernier habitable, il vous suffit de poser des plaques de plâtre au-dessus de l’isolant.

Effectuer l’isolation avant d’investir dans un système de chauffage

Avec une bonne isolation de vos combles, vous pouvez optimiser les performances thermiques de votre maison. Avant d’investir dans un système de chauffage spécifique, il convient de procéder d’abord à l’isolation des rampants. Cela étant afin de réduire au maximum la déperdition de chaleur dans le logement.

Une isolation optimale des combles nécessite l’utilisation de matériaux de qualité. Bien que cela puisse impliquer un certain coût, cela peut vous permettre de réaliser des économies d’énergie non négligeables sur le long terme. Avec une bonne isolation de combles, vous pouvez investir dans un système de chauffage plus économique et idéalement adapté à vos réels besoins thermiques.

D’autre part, cela vous évitera de redimensionner inutilement les installations de votre système de chauffage. À part cela, nous vous conseillons de toujours procéder à un bilan de l’isolation de votre logement notamment celle de votre toiture et de vos combles avant de songer à investir dans le remplacement de votre système de chauffage préexistant.

Isoler les combles tout en pensant à la ventilation

Il est important de bien isoler les combles et les rampants afin d’éviter les déperditions thermiques, les fuites d’airs ou encore les ponts thermiques. D’autre part, si vous avez des combles perdus, il est impératif de les ventiler ou même de les surventiler durant l’été. Cela vous évitera l’inconfort provoqué par l’effet thermos.

Il faut savoir qu’en dépit d’une excellente isolation, de la chaleur peut toujours s’accumuler dans les combles durant les périodes estivales. Y installer par exemple un VMC que vous activerez surtout en soirée permettra de mieux aérer les combles et de faire redescendre la température ambiante dans le logement. Cela permettra aussi de préserver une température plus fraiche tout au long de la journée. Notez que ce système de ventilation doit être parfaitement étudié de manière à produire de manière optimale un renouvellement régulier de l’air.

Isoler tout en optimisant l’espace habitable

Si vous désirez bénéficier d’une excellente isolation des rampants sans pour autant perdre en espace habitable, vous pouvez opter pour des isolants peu épais, mais qui restent dans les normes et les standards du marché. Il est notamment possible d’opter pour des matériaux à R élevé et à faible lambda.

Sinon, vous pouvez aussi opter pour une isolation des combles en extérieur. D’autre part, dans le cadre d’une rénovation ou de la mise en place d’une nouvelle solution d’isolation des rampants, il est préférable de retirer l’ancienne isolation (s’il y en a). Bien entendu, il vous est possible de la garder, mais cela dépendra surtout de son état général et de sa compatibilité avec le nouvel isolant que vous désirez installer.

Laisser un commentaire