Investir dans un parking ou garage : Avantages et inconvénients

La plupart des foyers apprécient le fait de pouvoir disposer de leur moyen de locomotion non loin de chez eux. Face à une densité de la population qui se fait de plus en plus présente, les places viennent pourtant à manquer dans les villes. Si bien que les places de parking ainsi que les garages connaissent un engouement certain.

Disposer de ce type de bien se présente de ce fait comme un avantage indéniable non seulement en termes de praticité, mais aussi en termes de rentabilité. Actuellement, investir dans un garage ou un parking figure parmi les moyens pratiques et efficaces pouvant vous permettre de diversifier vos sources de revenus. Même si cela comporte de réels avantages, ce type de placement a également ses inconvénients.

Investir dans une place de parking

Au premier abord, c’est une idée qui peut paraître saugrenue. Pourtant, c’est un moyen comme un autre de rentabiliser votre investissement immobilier. Le principe consiste à acheter un parking pour ensuite le louer à des particuliers. Face à une croissance démographique constante dans les grandes métropoles, il devient compliqué de trouver une place où garer son véhicule.

Dans la majorité des cas, les parkings sont d’ailleurs payants. Qui plus est, le prix d’un stationnement sur ce type d’endroit tend à augmenter d’année en année. En dépit d’une prise de conscience plus écologique, les places de parkings ne désemplissent pas. La seule différence, c’est qu’elles accueillent de moins en moins de voitures pour laisser place aux véhicules zéro émission comme les vélos. Face à ce besoin évident de trouver une place pour son véhicule, de plus en plus de particuliers s’orientent vers la location de parkings privatifs.

Les avantages

L’acquisition d’une place de parking se présente comme un investissement plus avantageux dans la mesure où le prix d’achat est généralement plus faible comparé à celui d’un logement. En moyenne, en nous basant sur les statistiques relevées par la Chambre des notaires de Paris, un parking situé en région parisienne peut coûter dans les 15 000 € et dans Paris intra-muros, les prix s’élèvent à 24 500 €. Ces montants varient suivant les villes, les emplacements et les quartiers. En province, il vous est possible d’acheter des places de parking à des prix allant de 6 000 à 25 000 €.

Outre un prix d’achat nettement accessible, ce type de bien offre également un bon rendement locatif. Face à une très forte demande sur le marché, les places de parking peuvent trouver facilement locataires. Ce qui est en fait un investissent à faible risque. Qui plus est, avec des règlementations plus flexibles, les locataires qui ne paient pas leur loyer peuvent facilement être expulsés, réduisant ainsi les risques d’impayés.

Sur le plan fiscal, investir dans un parking présente aussi un avantage intéressant. Avec une surface plus petite, vos impôts sont logiquement réduits. D’autre part, avec un revenu locatif annuel en dessous de 15 000 €, vous êtes soumis au régime micro-foncier. Ce qui vous permet de jouir d’un abattement à hauteur de 30 % sur votre impôt immobilier.

Un autre avantage auquel vous pouvez profiter en investissant dans un parking, c’est d’avoir une charge et des entretiens plus souples et moins coûteux. L’entretien d’une place de parking se limite généralement à de simples rafraîchissements de la peinture. Si le bien fait partie d’une copropriété, il vous suffit de vous acquitter de votre participation aux charges de celle-ci.

Les inconvénients

Investir dans un parking comporte aussi quelques inconvénients et l’un de ses plus gros points faibles, c’est justement les frais de notaire qu’il implique. Il faut savoir que ces derniers peuvent facilement atteindre 10 % du prix auquel est vendu le bien. Notez que dans le cadre de l’acquisition d’un parking, les notaires appliquent des frais divisés en partie fixe et en partie variable. C’est justement cette dernière qui explique le fait que plus le parking est vendu à prix abordable, plus les frais notariaux seront élevés.

Si par exemple vous réussissez à acquérir une place de parking pour 15 000 €, vous devrez également débourser 1 500 € en frais de notaire.

Investir dans un garage

À l’instar des places de parking, le garage s’avère être un investissement intéressant susceptible de vous faire gagner assez facilement de l’argent. Mais encore faut-il trouver le bien qui dispose d’un potentiel rendement plus avantageux.

Il est notamment important de bien choisir l’emplacement. Celui-ci doit se situer dans une zone stratégique où les demandes sont fortes. Pour cette raison, il convient de toujours analyser chaque offre qui se présente et ne jamais se précipiter. Posez-vous également les bonnes questions notamment en comparant le prix d’achat du bien et les éventuels bénéfices que vous pourrez en tirer. Avant de vous lancer, vous devez aussi connaître les avantages que peut vous procurer ce type d’acquisition et surtout ses inconvénients.

Les avantages

Tout comme avec le parking, vous n’avez pas nécessaire besoin d’avoir une grosse épargne pour investir dans un garage. Si vous voulez débuter dans l’investissement locatif, acheter un garage peut être une bonne idée. En moyenne, ce type de bien est proposé aux environs de 40 000 € dans certaines grandes villes comme Paris. En province, en revanche, les prix de vente n’excèdent que très rarement les 25 000 €.

Même si vous ne disposez pas de la somme nécessaire, il vous est tout à fait possible d’obtenir un prêt auprès d’une banque. Ce type d’investissement ne requiert généralement qu’un apport tournant aux environs des 2 000 à 5 000 €.

La location d’un garage n’est pas en proie à la crise. C’est l’un des investissements locatifs qui comportent le moins de risque, surtout si le bien en question est situé dans une grande ville. Pour ce qui est de la rentabilité, le taux reste acceptable et varie de 6 à 8 % net.

Et comme dans la location d’un parking, les risques d’impayés sont moindres, car il reste facile de dégager un locataire qui ne s’acquitte pas de son loyer. À part cela, les coûts d’entretien sont également moindres.

Les inconvénients

Les revenus générés par la location d’un garage restent imposables. Fort heureusement, vous pouvez aussi être soumis au régime micro-foncier précédemment mentionné dans la location de parking si vos revenus locatifs annuels n’excèdent pas 15 000 €.

L’un des points les plus désavantageux dans le fait d’investir dans un garage, c’est surtout les frais de notaires qui malheureusement peuvent rapidement atteindre les 20 % du prix d’achat du bien.

Leave a Reply