Installation d’un système solaire combiné : ce qu’il faut savoir

Le système solaire combiné (SSC) est un équipement de chauffage qui se compose de capteurs solaires dans lesquels circule un fluide caloporteur. Généralement installé sur le toit de la maison, le SSC représente une excellente solution pour les personnes qui souhaitent utiliser une énergie renouvelable pour produire de la chaleur. L’installation d’un système solaire combiné offre de nombreux avantages. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet équipement, notamment ses composants, les étapes clés de son installation et le coût de sa mise en place.

Les composants d’un système solaire combiné

Un système solaire combiné comprend un ballon de stockage et des capteurs solaires thermiques qui sont différents de ceux qui alimentent un chauffe-eau solaire. Les capteurs solaires servent à récupérer les calories du soleil. Ces calories sont transmises à un fluide caloporteur et transférées dans le ballon de stockage de l’énergie thermique.

Le SSC se compose également d’un réseau de tuyauteries qui assurent la distribution de la chaleur dans toute la maison. Ce réseau est pareil à celui utilisé pour les systèmes solaires classiques. On retrouve également sur cet équipement des émetteurs de chaleur. Il peut s’agir d’une dalle chauffante ou de radiateurs basse température.

Par ailleurs, l’efficacité d’un système solaire combiné dépend de la qualité de ses composants. Avant de choisir votre équipement de chauffage, pensez donc à vérifier la qualité de ces éléments. N’hésitez pas à solliciter l’aide d’un spécialiste de l’installation des SSC avant de faire votre choix.

Les différents types de systèmes solaires combinés

On distingue deux principaux types de systèmes solaires combinés, à savoir le système à hydro-accumulation et le système solaire direct.

En direct :  Yéli : Présentation & Avis de ce fournisseur d’énergie

Comme son nom l’indique, le système à hydro-accumulation stocke la chaleur produite par les capteurs solaires dans un ballon d’eau. Ce volume d’eau tampon servira ensuite pour votre chauffage et/ou votre eau sanitaire. Au regard des installations, ce système demande des coûts élevés.

Le système solaire direct fonctionne en amenant le fluide caloporteur réchauffé dans les capteurs solaires directement dans les émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants…). Quant au ballon du SSC, il se charge de la production d’eau chaude sanitaire. C’est un système performant dont la mise en place nécessite souvent des travaux de grande envergure.

système solaire combiné

Les étapes clés de l’installation de votre système solaire combiné

L’installation d’un système solaire combiné se déroule en plusieurs étapes essentielles.

Les démarches administratives à effectuer

Avant l’installation d’un système solaire combiné, il peut être nécessaire de réaliser certaines démarches auprès des administrations compétentes. Dans le cas où les installations seraient effectuées sur une construction existante, vous devez faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Si la mise en place d’un SSC s’inscrit dans le cadre d’un projet de construction neuve, vous devez mentionner la pose des capteurs solaires lors de votre demande de permis de construire.

La préparation de la surface d’installation

Cette étape commence par une inspection approfondie de la toiture afin d’évaluer son état et d’entamer les réparations si cela est nécessaire. Une toiture bien préparée est essentielle pour assurer la performance et la sécurité de votre dispositif énergétique.

Une fois que la toiture est en bon état, il faut ensuite préparer la surface. Ceci consiste à nettoyer la toiture, à assurer son étanchéité et à installer des supports solides sur lesquels les capteurs solaires seront installés.

En direct :  Alterna : Présentation & Avis de ce fournisseur d’énergie

La pose des capteurs solaires et de la tuyauterie

Le montage des capteurs solaires et de la tuyauterie sont des étapes essentielles lors de l’installation d’un SSC. Les capteurs solaires photovoltaïques et thermiques sont installés avec précision pour une exposition optimale aux rayons solaires. Ils doivent également être fixés solidement pour résister aux intempéries.

La tuyauterie est directement reliée aux capteurs solaires thermiques pour faciliter le transfert du fluide caloporteur. Un échangeur de chaleur est ensuite intégré au système de distribution de chaleur existant ou au système de chauffage par le sol. L’installateur vérifie enfin les raccords pour assurer qu’aucune fuite ne se produit.

Pour garantir le bon fonctionnement du SSC, des contrôles électriques et des tests de pression doivent être effectués. Une fois que l’installation du système solaire combiné est terminée et vérifiée, vous pouvez mettre en service votre équipement.

Par ailleurs, l’installation d’un système solaire combiné nécessite des compétences particulières qui ne sont pas à la portée de tout le monde. Pour que tout se passe correctement, il est nécessaire de faire appel à un professionnel.

système solaire combiné

Estimation des économies et des coûts potentiels

Le coût d’installation d’un système solaire combiné varie en fonction de plusieurs facteurs. Parmi ceux-ci, on peut citer l’emplacement géographique de votre logement, la surface à chauffer, vos besoins, la taille de votre toit, mais aussi le modèle de SSC choisi. En moyenne, on estime le coût d’une installation de SSC entre 12 000 € et 22 000 € pour une maison.

Même si cet investissement peut paraître conséquent, il faut garder en tête que l’installation d’un système solaire combiné permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Un système solaire combiné peut en effet vous faire économiser jusqu’à 60 % sur votre facture d’énergie.

En direct :  Ohm energie : Électricité écolologique et pas chère - Avis & Informations

Les aides financières de l’État

Voici une excellente nouvelle : la mise en place d’un SSC est éligible aux aides à la rénovation énergétique. L’État accorde en effet des aides financières pour encourager les ménages à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Parmi les aides financières auxquelles vous pouvez accéder pour l’installation d’un SSC, on peut citer :

  • la TVA à taux réduit de 5,5 %,
  • MaPrimeRénov’, qui accorde une aide qui peut aller jusqu’à 11 000 € pour les revenus les plus modestes,
  • la Prime énergie Effy : cette aide CEE peut s’élever à 5 560 €,
  • la Prime Énergie peut aller jusqu’à 4 000 € en fonction de vos revenus,
  • l’éco-prêt à taux zéro.

À cela s’ajoutent également les aides des collectivités locales. Renseignez-vous auprès de votre mairie, votre département ou votre région pour en savoir davantage sur les aides financières à la rénovation énergétique ainsi que les conditions d’éligibilité.

La rentabilité d’un système solaire combiné

Il est tout à fait normal de se demander si l’installation d’un système solaire combiné est un investissement rentable ou pas. Sachez qu’un tel équipement de chauffage a une durée de vie moyenne de 10 à 15 ans. Tout dépend bien évidemment de votre situation géographique, de la nature de votre logement, mais aussi de vos habitudes de consommation et de l’entretien que vous apportez à votre SSC.

Même si le coût semble relativement élevé au départ, il s’agit d’un investissement qui peut être rentabilisé à moyen terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *