Gypsophile : Entretien, taille, plantation

Pour ajouter une touche de légèreté à votre jardin, vous pouvez y planter des Gypsophiles. Ces plantes à la floraison abondante conviennent à de nombreux types de jardins. Elles sont également très appréciées par les fleuristes puisqu’elles permettent d’ajouter une touche d’élégance dans un bouquet. Vous n’aurez en plus aucun mal à cultiver ce type de plante étant donné que la Gypsophile est assez rustique.

Présentation de la Gypsophile

La Gypsophile est une plante de la famille des Caryophyllacées. Elle se décline en de nombreuses variétés. Selon l’espèce, cette plante peut être de type vivace ou annuel. Sa taille dépend également de sa variété et elle peut ainsi se développer en hauteur ou au ras du sol.

Elle a un feuillage qui peut être semi-persistant ou persistant, avec des feuilles charnues, linéaires ou lancéolées. Les fleurs sont quant à elles, minuscules, entre 0,5 et 2 cm, et elles peuvent être en forme de trompettes ou étoilées.

Parmi les variétés les plus longues, il y a par exemple la Gypsophila paniculata Bristol Fairy. Lorsqu’elle est à maturité, cette variété peut mesurer 1,5 m de haut. La Gypsophila cerastioides est, quant à elle, une variété courte puisqu’elle ne mesure que 10 cm à maturité. Elle a toutefois la particularité de se développer de manière à former un coussin compact.

La floraison de cette plante a lieu entre mai et septembre. La plante qui peut prendre l’allure d’un buisson se couvre alors d’une nuée de fleurs blanches ou roses. Ses fleurs sont si abondantes qu’elles semblent former une sorte de brume florale.

En direct :  Peut-on installer une chatière sur une baie vitrée ?

Où et quand planter les gypsophiles ?

Les gypsophiles sont originaires de la Méditerranée. Elles apprécient par conséquent les emplacements qui leur donnent accès à un soleil abondant. Ce type de plante apprécie particulièrement les sols calcaires. Ce qui explique d’ailleurs son nom. Une gypsophile peut facilement se développer sur les sols rocailleux et secs.

Vous devez par conséquent la planter sur un sol sec, poreux et bien drainé. Notez que cette fleur n’aime pas les sols lourds, argileux et humides. Si vous la plantez dans ce type de sol, elle se comportera comme une plante annuelle et mourra durant l’hiver.

Même si la plante apprécie une culture en sol, elle peut aussi s’adapter à une culture en pot, surtout les variétés de petite taille. Pour cultiver cette plante en pot, vous devez utiliser le bon substrat. Il faudra aussi veiller à ce que le drainage soit bien effectué afin que le sol ne soit pas trop humide. Vous pourrez notamment ajouter du gravier et du sable afin d’alléger et d’aérer le sol.

Concernant la meilleure période pour planter la gypsophile, elle se situe normalement entre mars et avril, après l’hiver. Si vous vous situez dans une région au climat doux, vous pouvez la planter entre septembre et novembre. Une fois bien enracinée, cette plante peut résister au froid jusqu’à -15 °C.

Pour multiplier vos plants, nous vous déconseillons d’effectuer une division. Il est plus sage de semer des graines étant donné que cette plante se développe très facilement. Vous pouvez également effectuer des boutures.

En direct :  Liste des arbres à croissance rapide qui poussent très vite

Comment planter cette variété ?

Pour planter des gypsophiles, vous pouvez vous servir de plants ayant germé dans des godets, disponibles chez les fleuristes. En choisissant cette option, vous devrez faire attention, car les racines de cette plante sont très sensibles. Lorsque vous retirez la plante de son godet, vous devez veiller à conserver la motte qui recouvre ses racines.

Choisissez un sol qui correspond aux besoins de la plante (sol pauvre, voire calcaire) et creusez-y un trou. Ce dernier devra être deux à trois fois plus grand que la motte. Ajoutez du gravier ou des cailloux ainsi que du sable de rivière pour reboucher le trou. Vous pourrez ensuite faire un petit arrosage pour que la plante puisse s’enraciner. Les plants devront être espacés de 40 à 100 cm selon que la variété s’étale en hauteur ou en longueur.

Pour obtenir un jardin avec une floraison plus abondante, vous aurez besoin d’effectuer un semis de variété annuelle. Les graines devront être plantées dans un sol léger et bien drainant. Ces graines devront aussi être enfouies à 3 mm de profondeur et devront être bien espacées. En moyenne, elles mettront 21 jours avant de germer.

En plantant les graines dans des godets, vous aurez la possibilité de les protéger du froid. Les godets devront contenir un mélange de terreau et de sable, afin de permettre à la graine de bien se développer. Vous pourrez ensuite mettre les plants en terre une fois la période hivernale passée.

Entretien de la Gypsophile

La gypsophile est une plante facile à entretenir étant donné qu’elle peut vivre sans problème sur un sol pauvre. Vous n’avez pas forcément besoin de lui fournir de l’engrais. Étant donné qu’elle préfère le sol sec, vous n’avez pas besoin de l’arroser régulièrement. Vous pouvez vous contenter d’un arrosage au premier été. Faites toutefois attention à bien l’arroser durant les périodes de sécheresse prolongées. Lorsque des tiges et des fleurs fanent, vous aurez besoin de les retirer.

En direct :  Portail en aluminium : pourquoi le choisir ?

D’autre part, cette plante n’est pas sujette à des maladies en particulier. Elle n’est exposée à des maladies que lorsqu’elle est placée dans un milieu trop humide. L’excès d’eau peut notamment engendrer une maladie qui provoque le pourrissement de ses tiges.

Un sol trop humide est également propice aux développements des champignons. Et enfin, un milieu humide plait plus aux gastéropodes (limaces et escargots). Ces derniers peuvent facilement dévorer les jeunes plants.

Autres informations utiles sur la Gypsophile

Ce type de plante est indispensable selon le type de votre jardin. Étant donné qu’il est facile à entretenir, il convient par exemple aux jardins de campagne. Grâce à son allure élégante, elle est indispensable dans les jardins blancs. Et enfin, lorsqu’elle arbore des teintes pastel, elle peut tout à fait s’intégrer dans un jardin romantique.

Notez que la gypsophile est parfaite pour accompagner les rosiers (anciens ou modernes). Elle permet notamment d’habiller les pieds de ces derniers. La brume évanescente que produisent ses fleurs permet par ailleurs d’adoucir les teintes foncées et de créer des dégradées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *