Fougère arborescente : Plantation et entretien

La fougère arborescente existe apparemment depuis plusieurs millions d’années. Cette plante n’a connu aucune évolution notable et a quasiment préservé son allure jurassique. Imposante, elle peut apporter une touche d’élégance à votre espace extérieur en dépit de son aspect quelque peu rustique. Si vous désirez l’utiliser pour orner votre jardin, nous vous dévoilons dans cet article les étapes à suivre pour sa plantation et son entretien.

Caractéristiques de la fougère arborescente

Cette plante appartient à la famille des dicksoniacées. Cette dernière regroupe plus d’une vingtaine d’espèces, dont la D. antartica qui est la plus populaire et la plus répandue dans les espaces verts (pépinières, jardins, etc.). La majorité des plantes de type Dicksonia trouvent leurs origines dans l’hémisphère sud. Concernant la D. antartica, elle est originaire d’Australie.

La fougère arborescente est une magnifique plante d’ornement. À l’instar des fougères, elle est dépourvue de fleurs. Au cours de sa vie, cette plante passe par 4 stades. Elle se présente d’abord sous forme de spores venant de plantes mâles ou femelles. Portés par le vent, ils atterrissent sur le sol et pendant la période de reproduction, ils commencent leur cycle de reproduction. Ces spores vont alors germer et donner naissance au prothalle. Ce dernier renferme à la fois les organes reproducteurs femelles et mâles. Une fois qu’il entre en contact avec l’eau, la fécondation commence et le prothalle croit pour devenir une plantule. Celle-ci va se développer à son tour afin de permettre à la fougère de devenir une plante adulte. La fougère arborescente a l’aspect d’un arbre, mais à la place du tronc, elle dispose d’un stipe. Ce dernier est en réalité un rhizome qui pousse verticalement, donnant ainsi l’illusion d’un tronc. Il est composé de restes de frondes (feuilles) et de racines aériennes.

En direct :  Bain nordique de jardin : les critères à choisir avant d’en installer

En milieu sauvage, la fougère arborescente peut atteindre les 10 mètres de haut, mais elle est souvent limitée à une hauteur comprise entre 4 et 6 mètres lorsqu’elle pousse dans un jardin. Il faut savoir que la D. antartica que nous pouvons retrouver dans les jardins et les parcs a une croissance très lente. Elle ne gagne que 5 cm tous les ans. Même si cette plante tend à croitre et à s’élever toujours plus haut, seule sa partie supérieure est réellement vivante. C’est d’ailleurs là que poussent ses feuilles également appelées frondes. Celles-ci peuvent se déployer sur environ 2 mètres de long. Les frondes de la fougère arborescente tombent chaque année pour permettre ensuite aux nouvelles feuilles de pousser à l’arrivée du printemps. Au début, les nouvelles frondes prennent l’apparence de crosses qui vont se développer et se déployer au fur et à mesure que les saisons avancent.

Plantation

Même si la fougère arborescente existe depuis belle lurette, elle n’est adaptée qu’à des climats bien spécifiques. Sa rusticité assez faible peut complexifier sa culture. Avec un climat trop rude, il est par exemple recommandé de planter la fougère arborescente en pot. Cela étant afin de mieux la protéger durant les hivers rigoureux. Comme elle ne supporte pas le froid trop intense, vous devrez la déplacer soit dans une serre soit dans la maison jusqu’à la fin de l’hiver. En revanche, si vous habitez dans une région où le climat est assez doux, il vous est possible de planter votre fougère arborescente directement à même la terre.

En direct :  Portail motorisé : que choisir ?

Pour ce qui est du type de sol dans lequel vous pouvez la planter, il est préférable qu’il soit non calcaire, drainant et humifère surtout durant les premières années de croissance de la plante. Une fois que votre fougère a bien grandi, la nature du sol importera peu par la suite. Il faut savoir que cette plante se nourrira principalement grâce aux racines aériennes et aux restes de frondes qui forment son stipe. Pour cette raison, ce dernier devra toujours être humidifié. Sa stabilité devra également être surveillée de près durant la croissance de la plante. Si vous désirez décorer votre jardin avec une fougère arborescente, nous vous conseillons de la planter de préférence durant la période comprise entre avril et mai. Cela étant afin de lui épargner les risques de gel.

Concernant l’emplacement idéal pour cette plante, privilégiez les endroits semi-ombragés où règne une atmosphère assez humide. Même si la fougère arborescente apprécie la chaleur, il est souhaitable de ne pas la mettre directement en plein soleil. Optez également pour un endroit où la plante sera le moins exposée au vent. Notez que cette fougère apprécie particulièrement les environnements où l’air est chargé d’un taux d’humidité élevé.

Entretien

Fort heureusement, la fougère arborescente, à l’instar des autres fougères, est peu sujette aux parasites courants et aux maladies. Malgré tout, pour qu’elle puisse déployer toute sa splendeur, il convient de l’entretenir régulièrement. Vous devrez notamment humidifier fréquemment son stipe et ses frondes durant l’été. Dans le cas où la plante pousse en pleine terre, coupez ses feuilles en hiver et recouvrez son stipe d’un voile d’hivernage.

En direct :  Comment fabriquer un toboggan fait maison ?

Un arrosage une fois par jour est recommandé durant les saisons sèches et chaudes. Notez que le cœur de la fougère arborescente se situe au sommet de son stipe. C’est la partie que vous devrez arroser soigneusement. D’autre part, il est conseillé d’utiliser une eau dépourvue de calcaire. Pendant les périodes de fortes chaleurs, vous pouvez brumiser les feuilles de la plante en soirée.

Pour nourrir cette plante, optez pour un engrais liquide spécialement adapté aux plantes vertes. Dilué 50 % de cet engrais dans de l’eau et versez ensuite le mélange liquide sur le centre des frondes et laissez-le ruisseler tout le long du stipe. Entre avril et septembre, vous pouvez verser cet engrais sur la plante une fois par semaine.

Si vous plantez votre fougère arborescente en pot, vous devrez procéder à un rempotage une fois tous les deux ans. Privilégiez les terreaux de rempotage spécial plantes vertes. Afin d’assurer un drainage optimal, mettez environ 3 à 5 cm de couche de graviers ou de billes d’argiles au fond du pot. Si vous avez placé votre fougère dans un contenant assez ample, il vous suffit de remplacer le substrat en surface, mais ne retirez qu’une couche supérieure d’environ quelques centimètres. Assurez-vous ensuite de garder le nouveau substrat toujours humide durant le printemps et l’automne. Entre novembre et mars, réduisez la fréquence des arrosages et stoppez les apports en engrais afin de permettre à la plante de se reposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *