Comment faire un crédit en étant interdit bancaire ?

Un individu est considéré comme interdit bancaire lorsqu’il n’a pas su bien gérer et utiliser une solution de paiement. Il peut s’agir d’un paiement avec un chèque sans avoir le solde nécessaire dans son compte en banque. Il est également possible qu’il ait utilisé une carte bancaire de manière illégale. La personne sera alors fichée directement au Fichier Central des Chèques qui est une base de données enregistrée à la Banque de France. Elle ne pourra plus jouir de certains droits comme la demande de crédit auprès des organismes bancaires ou les établissements de micro-finance. Malgré tout, il existe des solutions qui peuvent lui permettre de lever cette interdiction et/ou de bénéficier d’un prêt.

Bénéficier d’un crédit en étant propriétaire

Avant d’octroyer un crédit à une personne, les établissements bancaires et de microcrédit vérifient le Fichier Central des Chèques ou FCC, de la Banque de France. Si le demandeur est inscrit dans ce fichier, l’établissement prêteur peut refuser la demande de prêt. En effet, être fiché dans ce fichier signifie que la personne est interdite bancaire et qu’elle présente des risques de défaut de remboursement.

Cependant, même si cela s’avère difficile, demander un crédit en étant fiché au FCC n’est pas impossible. Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, la démarche peut se faire et une banque peut accepter votre demande de crédit. En effet, le logement en possession du demandeur qui est interdit bancaire peut servir de garantie à l’établissement prêteur.

L’établissement bancaire va alors, proposé au demandeur de souscrire à un prêt hypothécaire. En même temps, la procédure va permettre à l’emprunteur de sortir du Fichier Central des Chèques. Outre le crédit hypothécaire, il est également possible de proposer le bien immobilier à la vente à réméré. En ce sens, l’interdit bancaire peut mettre en vente son bien afin de le racheter après un délai de 5 ans maximum. L’argent reçu permet de sortir de la situation d’interdit bancaire et de contracter un prêt.

En direct :  Les meilleures plateformes de CrowdFunding pour diversifier son épargne avec l’immobilier

Obtenir un crédit pour un locataire, interdit bancaire

Un locataire aura encore plus de mal à contracter un crédit au sein d’un établissement bancaire. En effet, il n’est pas propriétaire et n’aura aucun bien à proposer à la vente ou à hypothéquer. Néanmoins, il existe des établissements de micro-crédit qui peuvent aider l’emprunteur locataire. On peut également se tourner vers la solution de crédit sur gage.

Le crédit sur gage est une solution  qui est proposée par les fonds du Crédit Municipal. Dans ce cas, le demandeur de prêt doit proposer un objet ou un bien comme gage. Des experts font l’estimation du bien avant de valider la demande de prêt de l’emprunteur interdit bancaire. Il fait noter dans ce cas que le montant du crédit dépendra de la valeur du bien. Le bien doit aussi être déposé chez le prêteur.

Dans le cas d’un prêt sur gage, le Crédit Municipal ne prête pas 100 % de la valeur du bien. Il ne peut donner que la moitié de sa valeur ou 70 % ce de celle-ci. Par exemple, si le bien est estimé à 1 000 €, on n’accordera que 500 à 700 euros à l’emprunteur. Le délai de remboursement est de 24 mois maximum. À la fin du contrat, l’objet qui a servi de gage sera rendu à l’emprunteur s’il a fini le remboursement. Autrement, le prêteur a le droit de vendre le bien.

Pour ce qui est de la solution de micro-prêt, l’organisme doit avoir l’aval de la Banque de France avant de pouvoir octroyer un crédit à un interdit bancaire. Il peut dans ce cas, demander à bénéficier d’un micro-prêt social ou personnel. Cette solution permet à l’emprunteur interdit bancaire de bénéficier d’un prêt allant de 300 à 12 000 euros qui peut être remboursé sur une période de 5 ans.

En direct :  Avis Louve Invest : Est-ce du crowdfunding fiable pour l’immobilier ?

L’objectif de ce micro-crédit est d’assurer la réinsertion professionnelle de l’individu locataire et interdit bancaire.

L’interdiction bancaire et les autres situations possibles

crédit en étant interdit bancaire

Il existe des situations spécifiques où l’on peut demander un crédit en étant interdit bancaire, mais il faut connaître les procédures à suivre et les conditions à respecter.

Le mini-prêt pour interdit bancaire

Des établissements comme FinFrog ou encore Cashper proposent des solutions de prêt accessibles aux interdits bancaires, qu’on appelle crédits pour tous. Ce type de crédit ne dépasse pas les 1 000 € et s’obtient en 24 h. Cependant, le taux d’intérêt est particulièrement élevé. L’emprunteur n’aura également pas besoin de justifier l’utilisation du capital emprunté. Ce montant permet de régulariser le souci de paiement qui a conduit à l’interdiction bancaire.

L’interdit bancaire en situation de CDI

Si une personne, même si elle est interdite bancaire, est en CDI au sein de son employeur, elle aura plus de faciliter à obtenir un prêt. Un contrat en CDI est en effet, synonyme de stabilité d’emploi et de capacité de remboursement sans risque. Toutefois, l’établissement bancaire n’octroie généralement qu’un petit montant dans ce type de situation. Le capital emprunté permet à l’interdit bancaire de régulariser sa situation et sortir du fichier de la Banque de France.

Le micro-prêt pour l’acquisition d’une auto si on est interdit bancaire

Si un interdit bancaire a besoin d’acquérir une auto, le Crédit Municipal peut aussi l’aider. Cette solution permet de bénéficier d’un capital allant jusqu’à 3 000 euros même si on est interdit bancaire. Cependant, le capital emprunté doit servir pour l’achat d’une voiture ou pour sa réparation.

En direct :  Avis La Premiere Brique : Est-ce du crowdfunding fiable pour l’immobilier ?

Il est également possible de justifier l’utilisation du montant pour obtenir un permis de conduire. Un interdit bancaire peut aussi bénéficier de cette solution s’il souhaite financer une formation professionnelle ou régler des factures de santé.

Comment se sortir du fichage FCC ?

Pour pouvoir accéder à une offre de crédit sans rencontrer de soucis au niveau de l’établissement prêteur, la seule solution est d’effacer son nom du fichier FCC. Pour cela, l’interdit bancaire doit régulariser le paiement qui a fait l’objet d’un refus (chèque sans provision par exemple). La preuve de cette régularisation doit ensuite être envoyée à la Banque de France. Cela permet le défichage dans la base de données de cet organisme.

Si cette procédure n’est pas réalisée, l’individu interdit bancaire sera fiché pendant 5 ans, s’il a diffusé un chèque sans provision. Dans le cas de l’utilisation d’une carte bancaire de manière illégale, l’interdiction bancaire durera 2 ans.

Après cette période, la personne sera défichée, et pourra demander un crédit normalement chez un établissement bancaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *