Comment faire le choix de son portail ?

Associé à une clôture ou un muret, le portail délimite l’accès à un lieu public ou privé. Souvent d’aspect imposant, le portail garant de votre sécurité. Pouvant être occultant ou non, il se décline en de nombreux modèles. Chacun de ces derniers présente des caractéristiques qui leur sont propres. Choisir parmi un dispositif spécifique requiert ainsi de mûres réflexions si vous souhaitez installer le portail idéal pour votre maison. Focus sur les critères de sélection d’un portail.

S’informer sur le plan local d’urbanisme de votre commune

Un PLU ou plan local d’urbanisme régit chaque commune. Il s’agit d’un outil permettant l’aménagement d’un territoire au niveau d’un groupement de communes ou d’une seule commune. Le PLU établit les projets d’aménagements dans un souci de respect du développement durable. En outre, il définit les principales règles à suivre quant à l’usage du sol sur la commune qu’il encadre.

Que ce soit dans le cadre de la construction d’une maison ou l’installation d’un portail, le PLU conditionnera vos décisions et vous permet de choisir le bon élément. Il peut notamment émettre des restrictions auxquelles vous devrez vous plier pour rester dans la légalité. La première chose à faire avant de choisir un portail spécifique, c’est donc de vous rapprocher de votre mairie. Renseignez-vous sur les conditions émises par le PLU de votre commune quant à la mise en place de portails et même pour choisir le matériau de conception et le style de celui-ci (en fer, en alu, en acier, monter sur un rail, etc.). C’est en fonction des consignes indiquées que vous devez choisir votre modèle.

Si par exemple vous résidez en ville, assurez-vous que votre portail n’empiète pas sur la voie publique. Son ouverture ne devra pas entraver les autres usagers (les piétons). Dans certaines communes, il est même demandé aux propriétaires d’installer un feu clignotant sur les piliers de leurs portails. Cela sert surtout à alerter les piétons lors de la sortie d’un véhicule.

En direct :  Portail en aluminium : pourquoi le choisir ?

Précisons que les règles que le PLU impose sont à suivre obligatoirement. En cas de manquement à ces obligations, la commune peut vous astreindre à modifier l’ouverture de votre portail.

Le type d’ouverture

Après vous être informé sur le PLU de votre commune, vous pourrez choisir l’ouverture de portail la plus appropriée. Généralement, deux choix s’offrent à vous : un modèle coulissant sur un rail et modèle à battant. Ici, le modèle idéal dépendra de la configuration de votre jardin et de l’accès au portail.

Si par exemple vous penchez pour un portail coulissant, assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace pour permettre le dégagement latéral de l’ouverture. Cela est valable même si le modèle en question ne dispose pas d’une motorisation. Notez aussi qu’un portail coulissant s’équipe toujours d’un rail. C’est ce dernier qui garantit l’ouverture du portail vers la gauche ou vers la droite. Pour accueillir cet élément, la longueur du dégagement latéral devra être supérieure à celle dudit portail. Précisons que cela permettra également d’installer correctement la butée de fin de course de ce dernier.

Si en revanche vous envisagez d’installer un portail muni de battants, avoir un dégagement intérieur ou extérieur suffisamment est préférable. Cela permettra à chaque battant de s’ouvrir complètement. Comme évoqué plus haut, la loi interdit à tous portails d’empiéter sur la voie publique. Dans le cas d’une ouverture vers l’extérieur, il faudra qu’elle se limite à votre propriété.

Les modèles de portails à battants conviennent ainsi aux grandes propriétés tandis que les portails coulissants seront destinés aux petits espaces. Dans tous les cas, choisir ensuite entre un modèle muni ou non d’une motorisation dépendra de votre budget.

En direct :  Aménagement devant maison pas cher : facile et magnifique

Quelques mesures de sécurité

Les portails peuvent aussi bien être à motorisation qu’à ouverture manuelle. Sur un portail en fer ou en acier motorisé par exemple, des forces s’exerceront sur l’installation. Au fil des usages, cela risque d’endommager le moteur ou l’ouverture. Afin d’y remédier, privilégiez un portail motorisé qui s’accompagne d’accessoires résistants.

Sur un portail dépourvu de motorisation, il convient d’équiper l’installation avec des accessoires de sécurité. Il est par exemple préférable d’ajouter une barre de contreventement ainsi qu’un arrêt latéral à votre portail coulissant. De cette manière, le dispositif bénéficiera d’une sécurisation en position.

Un choix suivant le climat dans votre région

Avec le temps, les fabricants proposent des portails qui offrent de plus grandes résistances aux intempéries. Qu’ils soient en alu, en PVC, en bois, en fer, en acier, etc., la majorité bénéficie de finitions destinées à garantir leur longévité. Le fait est que les portails restent sujets aux vents, quel que soit leur type.

Même s’il s’agit d’un modèle de portail coulissant équipé d’une motorisation optimale, choisir un emplacement moins exposé au vent est primordial. L’exposition de votre portail, qu’il soit en aluminium ou en métal, jouera largement sur sa durabilité. Si par exemple vous l’installez sur une zone venteuse, cela créera une résistance plus ou moins conséquente. Le portail sera alors en proie à la force du vent. Plus cette dernière sera violente, plus elle impactera la motorisation ou l’ouverture du dispositif au fil des usages. Sur le long terme, des défaillances se feront rapidement ressentir et un remplacement pourrait devenir nécessaire.

Dans le cas où vous résidez dans une région particulièrement venteuse, quelques précautions seront donc à prendre. Je vous conseille de choisir une orientation dans laquelle votre portail sera le moins exposé au vent. Au lieu de choisir un modèle occultant, préférez les portails barreaudés. Ils permettent une meilleure circulation de l’air. Avec un modèle ajouré et coulissant, le vent passera facilement au travers. Concrètement, cela limitera largement la prise au vent.

En direct :  Anthurium : Comment bien entretenir la plante langue de feu ?

Si néanmoins vous souhaitez impérativement préserver votre intimité, je vous conseille le portail coulissant avec lames persiennes. Ce modèle offre un bon compromis entre l’occultation du vis-à-vis et la circulation de l’air.

Quel budget êtes-vous prêt à investir ?

Qu’il s’agisse d’un portail coulissant à motorisation, dépourvu de moteur, en alu, en bois, en PVC, etc., les prix restent assez conséquents. Les petits budgets peuvent néanmoins choisir des modèles barreaudés. En effet, un portail ajouré se révèle plus abordable comparé à un modèle occultant. Par la suite, vous pourrez toujours l’équiper d’accessoires en fonction de vos besoins (motorisation, feu clignotant, etc.). Si vous êtes prêt à investir une somme plus importante, pourquoi ne pas choisir les portails sur-mesure ? Vous aurez même la possibilité de choisir le matériau suivant vos goûts (alu, PVC, bois, fer, acier, etc.). Précisons que les portails de dimensions standards sont proposés à des prix bien plus attractifs. Sans pour autant lésiner sur la motorisation, vous réaliserez des économies intéressantes quant à l’achat de votre portail coulissant.

Si les dimensions standards ne correspondent pas à la taille de votre entrée, installez des poteaux en aluminium. Placés sur chaque côté, ils permettront même de mettre en place une motorisation à bras pour votre portail à battants. Notez que les poteaux en question peuvent couvrir jusqu’à 400 mm, soit 200 mm de chaque côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *