Bougainvillier : Comment bien l’entretenir ?

Plante d’ornement par excellence, le bougainvillier invite au voyage et attire irrémédiablement le regard par la beauté de ses fleurs aux couleurs vives. Cet arbuste grimpant peut égayer votre jardin de différentes manières, que vous le plantiez en pot ou à même le sol. Adapté à un climat plus méditerranéen, il nécessite toutefois un travail d’entretien assez important tout au long de l’année. S’il est correctement entretenu, le bougainvillier offre une abondante floraison qui à elle seule peut suffire à mettre en valeur votre espace extérieur, muret, jardin, patio, etc. Pour pouvoir en profiter, suivez les conseils d’entretien que nous vous prodiguons dans cet article.

Les caractéristiques du bougainvillier

Le bougainvillier est un arbuste décoratif assez répandu au Portugal, en Espagne ainsi que sur la Côte d’Azur. Il se distingue par ses feuilles que l’on nomme des bractées. Ces dernières sont situées sur les rameaux de la plante et forment des grappes ressemblant à des fleurs hautement colorées. Suivant les variétés, le bougainvillier peut avoir des bractées de couleur blanche, orange, rouge, rose ou violette. Celles-ci sont souvent très abondantes et sont composées de corolles fines dont l’aspect et la texture font presque penser à du papier de soie.

Il faut savoir que chez le bougainvillier, les fleurs sont situées à l’intérieur de ces bractées colorées. Leur période d’éclosion se situe généralement entre mai et novembre. Si le feuillage de cette plante est persistant et ses bractées plus amples et légèrement arrondies, ses fleurs sont de formes tubulaires et assez petites.

Afin que votre bougainvillier puisse croitre correctement et fleurir abondamment, vous devrez dans un premier temps respecter des étapes de plantation spécifiques. Il vous faudra ensuite entretenir régulièrement de la plante tout au long de l’année. D’autre part, sachez que cet arbuste peut facilement atteindre les 8 mètres de haut et il a également tendance à s’étaler tout en largeur sur un vaste diamètre. Si vous voulez obtenir de belles fleurs abondantes, nous vous conseillons de ne pas laisser votre bougainvillier atteindre une taille trop imposante.

Les conseils pour bien planter un bougainvillier

Cette plante peut être plantée à même la terre ou en pot suivant vos envies. Le bougainvillier est un élément décoratif que vous pouvez placer aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur. Malgré tout, nous vous conseillons de le placer en extérieur, de préférence dans un endroit où il pourra jouir d’une quantité importante de lumière. Sachez aussi qu’il s’agit d’une plante habituée à des températures assez chaudes. Le bougainvillier supporte mal le froid. Si vous habitez dans une région où les hivers sont parfois rigoureux, nous vous conseillons de planter votre bougainvillier dans un bac que vous pourrez déplacer en intérieur ou dans une serre durant les saisons plus fraîches. Même si cet arbuste s’est peu à peu acclimaté au sud de l’Europe, il apprécie surtout les climats méditerranées ainsi que les climats tempérés et doux.

Quel type de sol ?

Votre bougainvillier aura besoin d’un sol riche en humus et bien drainé. L’idéal serait de le planter dans un sol dont le pH avoisine les 5,5 à 6,5. La plantation devra s’effectuer durant le printemps et assurez-vous aussi d’avoir un sol bien frais. Planter le bougainvillier dans un mélange de terre (1/3) et de tourbe blonde (2/3) est également plus apprécié. Si vous décidez de planter votre arbuste dans un bac, optez pour un terreau fibreux et léger qui soit composé de tourbe blonde.

La fertilisation

Pour que votre plante puisse bien s’épanouir, placez-la dans un endroit ensoleillé. Cet arbuste apprécie la chaleur et il a besoin de bénéficier d’un ensoleillement optimal. Vous pouvez lui fournir un apport d’engrais durant le printemps (période de croissance de la plante) ainsi que pendant tout l’été. Utilisez un engrais à diffusion retardée ou sous forme de granulés. Durant l’hiver, laissez la plante se reposer.

L’arrosage

Si votre bougainvillier est bien implanté, il peut facilement se développer sur un terrain sec. D’ailleurs, arroser cette plante le moins possible favorise sa floraison. En revanche, cela freine sa croissance. Pour avoir un meilleur équilibre entre floraison et croissance, il est préférable d’arroser le bougainvillier de façon régulière pendant le printemps. N’arrosez votre plante que lorsque son terreau est complètement sec. Durant l’hiver, il convient d’arroser moins fréquemment le bougainvillier.

Entretenir un bougainvillier au fil des saisons

Comme mentionné précédemment, le printemps est la période de croissance du bougainvillier. À l’arrivée des beaux jours, vous pouvez recommencer à l’arroser régulièrement afin de le sortir de son repos végétatif. L’été est la période idéale pour stimuler la floraison de cet arbuste. À cet effet, aspergez votre bougainvillier d’un engrais liquide spécial floraison tous les 15 jours. Au fur et à mesure que l’automne approchera, commencez à diminuer les apports en engrais avant d’arrêter complètement durant la saison automnale. Pour obtenir de spectaculaires floraisons, vous pouvez utiliser des engrais spécialement adaptés aux bougainvilliers.

Durant l’hiver, il est important de protéger cette plante contre le froid et le gel. Si vous avez planté votre bougainvillier dans un pot, il convient de le mettre hors gel durant la saison hivernale. De préférence, placez-le dans une pièce non chauffée, mais où la température ambiante reste supérieure à 8 ou 10 °C. Le mieux serait même de le mettre à l’abri dans une serre ou sur une véranda non chauffée afin de lui permettre de jouir du maximum de lumière possible. Notez que durant l’hiver, le bougainvillier peut perdre ses feuilles. Dans le cas où celles-ci commencent à jaunir avant de se ramollir et de tomber, il se peut que la plante ait de l’eau en excès. À ce moment, réduisez la fréquence d’arrosage. Mais il se peut également que ces symptômes soient le signe que votre plante manque de lumière ou même d’eau. Si tel est le cas, vous pouvez procéder à un léger taillage vers la fin de la période hivernale. Cela permettra aux feuillages de repousser dès l’arrivée du printemps.

Pour ce qui est du taillage du bougainvillier, limitez-vous seulement à retirer les branches ou parties asséchées de la plante ainsi que les bractées qui ont fané. Le taillage doit toujours s’effectuer vers la fin de l’hiver. En recourbant les branches de l’arbuste à l’horizontale ou vers le sol, vous stimulez la ramification de la plante et sa floraison.

Laisser un commentaire