Comment brancher un bouton poussoir sans télérupteur ? Nos solutions

Actuellement, vous avez le choix parmi un large éventail de modèles et de types en matière d’interrupteurs. Le bouton poussoir, également appelé interrupteur poussoir simple se distingue des autres appareillages électriques par son fonctionnement spécifique. Pour réussir le branchement d’un bouton poussoir sans télérupteur, il convient dans un premier temps de bien comprendre son mode de fonctionnement.

Comprendre le fonctionnement du bouton poussoir

Typiquement, le bouton poussoir présente des points de similitudes avec un interrupteur classique. En revanche, il est équipé d’un mécanisme qui se compose lui-même d’un ressort de rappel. C’est cette particularité qui lui permet de produire un contact non maintenu. En outre, lorsque vous appuyez sur un bouton poussoir, celui-ci revient à sa position initiale de manière automatique.

Cet appareillage renferme logiquement deux bornes qui entrent momentanément en contact l’un avec l’autre à l’aide du poussoir. C’est ce qui permet au courant électrique de passer pour ainsi activer l’éclairage via un module auxiliaire. Concrètement, le bouton poussoir permet la gestion de l’éclairage dans une habitation. Il est d’ailleurs possible de l’utiliser en guise de simple ou de double poussoir pour contrôler simultanément deux éclairages.

Notez qu’il s’agit d’un interrupteur pouvant s’accompagner d’un voyant lumineux dont l’alimentation est normalement assurée par un télérupteur. Logiquement, le bouton poussoir requiert un raccordement spécifique avec le télérupteur qui est lui-même souvent placé dans le tableau électrique. Son emploi est particulièrement nécessaire pour éclairer par exemple de longs escaliers ayant besoin de plusieurs zones d’éclairages.

Le bouton poussoir se révèle pratique et son mode de fonctionnement est d’ailleurs très apprécié. Si bien qu’il est aujourd’hui possible de le retrouver un peu partout dans des formes coloris et matières très variés.

Avant de brancher

Il est possible d’installer un bouton poussoir dans le cadre de schémas électriques variés, avec une minuterie électrique ou un télérupteur par exemple. Avant de vous pencher sur la question du branchement de votre bouton poussoir sans télérupteur, il convient également de comprendre l’utilité de ce dernier. Il s’agit en réalité d’un dispositif électrique permettant de commander l’allumage d’un point lumineux depuis différents endroits.

Contrairement au système de va-et-vient qui se limite au branchement de deux points de commande, le télérupteur autorise un branchement multiple. Si toutefois vous estimez que l’utilisation de ce type de dispositif électrique ne vous est pas nécessaire, il vous est tout à fait possible de vous passer du télérupteur. Si ce dernier alimente le circuit d’éclairage tout en connectant les boutons poussoirs entre eux, vous pouvez parfaitement commander un unique point lumineux en raccordant plusieurs boutons poussoirs.

Pour ce faire, vous devez simplement vous assurer que chacun de vos circuits de commande n’excède pas les 10 ampères (A). Vous aurez également besoin d’une gaine respectant la norme BP1, 2, 3, 4, 5 ainsi que de deux fils électriques 1, 5 respectant des codes couleurs spécifiques. Rouge ou noir pour la phase, blanc et orange pour le retour du bouton poussoir.

Brancher un bouton poussoir sans télérupteur est une opération relativement simple. Il vous est d’ailleurs possible de l’effectuer vous-même à partir du moment où vous respectez minutieusement les étapes qui suivent.

Les étapes à suivre pour le branchement

Avant d’effectuer les travaux, assurez-vous de couper le courant dans votre logement depuis le tableau principal ou coupez le disjoncteur principal que vous trouverez sur votre compteur électrique. Une fois que l’alimentation électrique de l’habitation est interrompue, il ne vous reste plus qu’à procéder comme suit :

  • Déterminer l’endroit où vous désirez placer votre boîte d’encastrement. À l’aide d’une scie à cloche, percez-y un trou dont le diamètre doit être égal à 67 mm. Notez qu’il est important que le trou en question soit suffisamment grand, car c’est là que vous devrez faire passer votre gaine normée BP1, 2, 3, 4, 5.
  • Passez justement la gaine accompagnée de vos fils dans la boîte d’encastrement. Utilisez deux vis de serrage pour fixer cette dernière sur le mur.
  • Clipsez ensuite votre bouton poussoir sur l’appui de fixation.
  • Procédez au raccordement de l’appareillage électrique avec la boîte d’encastrement.
  • Via les vis de serrage qui l’accompagnent, fixez le bouton poussoir à la boîte d’encastrement avant de remettre son enjoliveur sur le dessus.
  • La dernière étape consiste enfin à relier les fils préalablement placés dans la gaine en raccordant le premier à la borne L et le second à l’interrupteur.

Assurez-vous que tous les raccordements ont été correctement exécutés avant de rétablir le courant électrique de la maison. Procédez ensuite aux tests en activant votre bouton poussoir sans télérupteur.

Utiliser une minuterie à la place du télérupteur

Comme mentionné plus haut, un seul éclairage peut être commandé par plusieurs boutons poussoirs. Le tout consiste évidemment à suivre un circuit de branchement spécifique. Si nous prenons par exemple un circuit composé de 3 boutons poussoirs à voyant lumineux, nous aurons besoin d’un disjoncteur à deux pôles ayant une intensité de 10 A. Sur ce dernier sera branché un fil neutre qui sera raccordé à la fois à la bobine A2 de la minuterie et au neutre de la lampe. Une phase également branchée au disjoncteur viendra quant à elle, alimenter en parallèle le contact de la minuterie et l’entrée des 3 boutons poussoirs. Le retour de ces derniers viendra alimenter la bobine A1 de la minuterie. Cela signifie qu’une pulsation provenant de n’importe lequel des boutons poussoirs pourra exciter la bobine de la minuterie. Ce qui activera l’ouverture ou la fermeture du contact de cette dernière. Notons que la sortie de ce contact est directement raccordée à la phase de la lampe, fermant ainsi le circuit.

Dans cet exemple, la minuterie remplace le télérupteur. La lumière ne restera alors active que durant un laps de temps déterminé au préalable au moment de la configuration de votre appareillage. À ce sujet, la minuterie doit toujours être réglée à 3 secondes au minimum pour préserver la lampe.

D’autre part, il faut savoir qu’un branchement spécifique devra être dédié à chaque minuterie. Pour ce faire, vous devez vous référer à la documentation technique qui accompagne la minuterie que vous comptez utiliser.

Laisser un commentaire