Nos conseils pour bien fleurir une cour

En milieu urbain, lorsque vous avez droit à une cour, celle-ci est parfois étroite et sombre. Pour autant, cela ne signifie pas qu’il est impossible de la fleurir. Vous aurez simplement besoin de fournir plus d’effort, mais dans l’ensemble les règles à respecter sont plus ou moins les mêmes, quelle que soit la taille de votre cour. Voici quelques conseils qui vous seront utiles.

Bien aménager votre espace

Avant de commencer à planter des fleurs, vous aurez besoin de bien organiser l’espace à votre disposition. Déterminez les zones où vous allez mettre en place des constructions telles qu’une pergola ainsi que les zones où les plantes seront les plus présentes. Si votre cour le permet, installer quelques mobiliers de jardin vous permettra de créer un espace plus accueillant.

Même avec une cour étroite, il est possible de jouer sur les niveaux, en surélevant une zone par rapport à une autre pour obtenir un aspect plus original. Si votre cour ne permet pas d’accueillir une installation aquatique en son centre, vous avez toujours la possibilité d’opter pour une fontaine murale qui est plus petite. Même une simple bassine ou un tonneau en bois peut aider à apporter plus de fraicheur à cet espace extérieur.

En ce qui concerne la couverture du sol, le gazon se révèle être une bonne idée si vous avez un jardin suffisamment ensoleillé. Dans une cour plus sombre située entre quatre murs, le gazon ne poussera pas, mais il existe heureusement diverses alternatives telles que les pas japonais. Le gravier est quant à lui, esthétique et pratique puisqu’il restitue la chaleur durant la nuit. Sinon, utiliser du bois est une autre alternative envisageable. En revanche, il est susceptible de devenir glissant s’il est placé dans une zone humide et ombragée.

En direct :  Bougainvillier : Comment bien l’entretenir ?

Comment végétaliser la cour ?

Dans le cas d’une cour étroite prisonnière entre des murs, il est possible de placer sur ces deniers des treillages qui permettront d’accueillir des plantes grimpantes. Cela contribuera à créer un espace gai et convivial. Même avec une cour plus large, avoir des plantes grimpantes amplifie le côté naturel de son jardin. Vous pouvez aussi mettre des treillages en trompe-l’œil afin de donner une impression de profondeur.

En milieu urbain, il est généralement impossible de planter directement sur le sol. Heureusement, vous pouvez utiliser divers contenants pour ajouter de la verdure et des couleurs à votre petite cour. Même si les pots individuels ont leur charme, il est plus intéressant d’utiliser de grandes jardinières hautes et profondes. Elles sont plus décoratives et permettent de mieux harmoniser votre espace de verdure.

L’arrosage est le principal inconvénient avec les cultures en pot ou en bac. Il existe toutefois des solutions qui permettront à vos plantes de toujours bénéficier d’eau même en votre absence. Il est par exemple possible de mettre en place un système automatisé qui effectuera l’arrosage à une heure précise tous les jours.

D’autres règles utiles

Afin que votre cour puisse conserver son aspect accueillant en toute saison, il faut mélanger les espèces persistantes et celles qui ne fleurissent qu’à certaines saisons. Néanmoins, évitez de trop mélanger les couleurs. Dans le cas d’une cour étroite, le bariolage peut donner une impression de saturation désagréable. Optez plutôt pour une même couleur, mais avec des nuances variées.

En direct :  Comment choisir la bonne clôture pour votre maison ?

Composer son jardin est parfois comparable à de l’art puisque le meilleur résultat s’obtient en jouant sur les contrastes et en exploitant les couleurs complémentaires. Cependant, puisqu’il s’agit de votre cours, vous êtes libre d’utiliser les combinaisons de couleurs qui vous plaisent. Vous ne serez malgré tout pas très libre sur le choix des plantes que vous pouvez choisir.

Étant dans l’impossibilité de planter directement au sol, vous aurez par exemple besoin de choisir des variétés susceptibles de vivre dans des pots. Si votre cour n’a pas un ensoleillement optimal, vous devez également opter pour des plantes qui sont à l’aise dans un milieu ombragé. En revanche, si vous avez la chance de disposer d’une cour à la fois large et ensoleillée, vous n’aurez aucune contrainte à respecter concernant les végétaux à planter.

En ce qui concerne l’entretien des plantes en pot, à part l’arrosage il faudra bien entretenir les substrats. Les billes d’argiles qui assurent le drainage sont placées au fond et seront ensuite recouvertes par le terreau. Ajoutez régulièrement de l’engrais pour favoriser la pousse des plantes et tous les deux ans, remplacez la terre située à la surface du pot.

Quelles plantes choisir ?

Si votre cour est étroite, il faudra choisir les variétés de plantes qui ne prennent pas trop d’espace ou les variétés naines. Dans une cour avec un faible ensoleillement, vous avez la possibilité de planter des plantes à feuillages décoratifs tels que les fougères et les hostas et les heuchères. Pour les variétés connaissant une floraison, optez pour les hellébores et certaines variétés de géraniums vivaces.

En direct :  Faire le choix entre un garage et un carport : nos conseils

Du côté des arbustes qui aiment les zones peu ensoleillées, il y a les érables du Japon, les pieris, les hydrangées et les bambous cespiteux. Les murs pourront quant à eux, être couverts par diverses plantes grimpantes telles que l’hortensia grimpant, le lierre ou le chèvrefeuille.

Dans le cas d’une cour profitant d’un excellent niveau d’ensoleillement, vous aurez un choix plus large. Il y a par exemple les vivaces qui proposent une longue période de floraison telle que les alstroemères, les géraniums, les asters, les agapanthes, etc. Parmi les arbustes, avez le choix entre les arbres à papillons, les cordylines, les lilas des Indes, etc. Pour les grimpantes, il y a les jasmins, les bignones, les glycines et les clématites.

Et enfin, si vous avez une cour suffisamment grande, il vous sera possible d’y planter un arbre de taille moyenne ou de grande taille. Il faudra cependant choisir une variété qui soit adaptée au climat de votre région et à votre type de sol. De par leur taille moyenne, le pommetier, le lilas du Japon et l’érable de l’amour sont des exemples de bons arbres que vous pouvez planter.

En revanche, évitez les arbres qui peuvent facilement être atteints d’une maladie. C’est par exemple le cas du chêne qui peut être touché par l’argile du frêne ou de l’érable de Norvège souvent victime de la tache goudronneuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *