Ce qu’il faut savoir avant de surélever sa maison

Afin de gagner en espace dans une maison, divers travaux sont envisageables. L’ajout d’une extension latérale est par exemple possible si la maison possède assez d’espace dans le jardin. Lorsque ce n’est pas le cas, l’ajout d’une surélévation est une autre option. Cette méthode consiste à augmenter la surface habitable de la maison par le haut pour gagner un étage. Elle s’avère complexe à mettre en place et nécessite ainsi la prise en considération des quelques points ci-après.

Mener des études aux préalables

Avant d’opter pour des travaux de surélévation sur votre maison, vous devez envisager les autres solutions possibles. L’aménagement de combles est par exemple une option souvent économique. Cependant, les combles perdus ne sont utilisables qu’après des travaux de transformation, parfois en surélevant le toit.

Afin de vous assurer que votre projet est faisable, vous avez besoin de réaliser différentes études. D’abord, il faut vérifier que vos fondations de votre maison sont assez solides. L’ajout d’un étage supplémentaire modifiera effectivement la charge totale représentée par votre maison. Lorsque les fondations ne sont pas adaptées, des dommages irréversibles apparaitront sur votre logement au fil du temps.

Ensuite, vous devez vous assurer de la solidité des murs porteurs. S’ils ne sont pas assez résistants, ils risquent de fissurer et de fragiliser la structure entière de la maison. Suivant les études effectuées, vous pourrez déterminer le type de travaux de surélévation adapté à votre maison. Ces études permettront aussi de prendre en compte d’autres paramètres. Il y a par exemple le plan de circulation des réseaux, les matériaux d’isolation adéquats, etc.

Différents bureaux d’études (BET) spécialisés proposent la prise en charge de ces différentes études. Un BET fondation sera par exemple en mesure de réaliser des travaux d’excavation pour analyser les fondations de votre maison. Le budget consacré à ces différents bureaux d’études doit logiquement être inclus dans votre projet.

En direct :  Comment cacher des câbles électriques le long du mur ?

D’autre part, vous pourrez profiter de la surélévation de la maison pour rénover votre toiture. La rénovation de la toiture implique la modification de la charpente ou de la couverture. Sinon, l’amélioration de l’isolation de l’habitation est également envisageable. Dans tous les cas, le budget à prévoir pour l’ensemble du projet sera plus conséquent. Heureusement, certaines aides existent pour vous aider à réduire vos dépenses.

Quelles sont les réglementations concernant une surélévation ?

Puisque ce projet modifie l’aspect de votre maison, vous aurez besoin de différentes autorisations auprès de la mairie. D’abord, vous devez vous informer sur le plan local d’urbanisme. Dans certaines communes ou certaines zones, les travaux de surélévation d’une maison ne sont pas autorisés. Parfois, elle doit respecter une limite de hauteur.

Lorsque le projet n’entraîne que l’ajout de 20 m² de surface, une simple déclaration est suffisante. Si la surface dépasse les 20 m², il vous faudra un permis de construire. Lorsqu’après les travaux la surface habitable de votre logement dépasse les 150 m², vous devez engager un architecte.

À noter que certaines communes exigent également une autorisation de démolir. D’autre part, des formalités supplémentaires sont requises pour une maison située dans un site classé. L’étude de votre projet en mairie prendra entre 2 et 3 mois.

Par ailleurs, votre projet de surélévation doit respecter les réglementations techniques en vigueur. Il faut notamment vous référer au Code de la Construction. Vous devez ainsi prendre en considération la RT 2012, la prévention des risques naturels et technologiques, etc.

Le non-respect des normes expose votre maison à certains risques. C’est pour cette raison que vous avez besoin d’un professionnel compétent pour réaliser votre projet. Ce dernier vous fera un devis afin que vous puissiez connaitre les prix des travaux et déterminer exactement quel budget préparer.

En direct :  Solivage : Comment bien le faire ?

La dépose de la toiture

Avant de surélever la maison, vous allez logiquement commencer par retirer la toiture. La dépose de la toiture est donc la première étape du projet. Le chantier dure en général entre 3 et 5 jours dans le cas d’une toiture en tuile ou ardoise. Durant l’opération, une bâche est posée afin de protéger l’intérieur de l’habitation. La prochaine étape du projet débutera lorsque la toiture sera entièrement déposée. Si les résidents utilisent le logement au moment des travaux, seule la première rangée de la toiture est retirée.

En faisant appel à une entreprise spécialisée, vous pouvez profiter d’une surélévation hydraulique. C’est une méthode qui consiste à surélever la toiture de la maison à l’aide de vérins hydrauliques. Ces derniers seront situés à la base de la toiture et prendront appui sur une ceinture en acier. L’application de cette solution nécessite de nombreuses études techniques. En effet, il faut déterminer le nombre et l’emplacement des vérins selon le type de toit et la charpente.

Une fois que la toiture est soulevée, il ne reste plus qu’à ajouter les murs qui vont former la nouvelle pièce de la maison. Grâce à la surélévation hydraulique, il est possible de surélever la toiture sans avoir à la démonter. Il faudra néanmoins confier ce type de travaux à des professionnels suffisamment expérimentés et bien équipés.

Comment étayer les murs ?

Vous avez le choix entre différents matériaux pour étayer les murs d’une surélévation de maison. Une construction en maçonnerie classique présente par exemple de nombreux avantages. Elle s’harmonise très bien avec votre maison et les travaux à réaliser sont simples et économiques. Son seul inconvénient réside dans la nécessité d’effectuer des travaux d’isolation supplémentaires.

En direct :  Comment remettre aux normes électrique une ancienne installation ?

Des murs remontés en béton sont, quant à eux, bien plus stables et solides. Esthétiquement, ils offrent un résultat aussi plaisant qu’avec une maçonnerie classique. Le fait est que cette option est logiquement plus chère. Lors d’une surélévation hydraulique de la maison, c’est le type de construction privilégié. Les travaux d’isolations supplémentaires sont en outre nécessaires. De plus, vous ne pourrez pas toujours y avoir recours si les fondations ou les murs porteurs ne sont pas adaptés.

Et enfin, il y a l’extension de maison en bois. C’est une solution facile à monter et elle offre un excellent niveau d’isolation. Une construction avec une ossature en bois est par ailleurs plus légère que de la maçonnerie ou du béton. Sa durabilité est excellente bien qu’elle soit inférieure à celle du béton. C’est en plus une solution de plus en plus courante dans un projet d’extension de maison. Toutefois, le mariage entre la maçonnerie de base de la maison et la structure en bois n’est pas toujours évident. Certains apprécient tout de même son style particulier.

Le projet se conclut par la remise en place la toiture, la création d’une nouvelle charpente et l’isolation. Et enfin, vous pourrez passer à l’aménagement à la fin du chantier. Dans le cas d’une surélévation hydraulique, il y a moins de travaux de finition à effectuer. En effet, le toit sera déjà sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *