Joints : Comment rejointoyer un mur en pierre ?

Les murs en pierre donnent une apparence unique aux maisons anciennes, qu’il s’agisse de murs intérieurs ou de murs extérieurs. Lorsque les joints de ceux-ci sont en mauvais état, il est nécessaire de les refaire pour améliorer le confort et l’esthétique de la maison. Le rejointoiement peut se faire en quelques étapes simples.

Pourquoi et quand effectuer les travaux ?

Le rejointoiement ne doit pas obligatoirement se faire à des périodes définies. Vous pouvez décider de l’effectuer lorsque vous remarquez que les joints de vos murs ne sont plus en très bon état. Avec des joints abimés, votre mur est sujet aux infiltrations d’eau. Cela peut finir par causer de lourds dommages sur le long terme et faciliter l’apparition de moisissures. De plus, l’esthétique de votre maison peut en être affectée.

Le rejointoiement peut se faire sur les murs extérieurs, mais également les murs intérieurs. Il permet de redonner un bel aspect à votre demeure et d’éventuellement améliorer sa valeur marchande. Pour un mur intérieur, il contribue à donner un aspect plus décoratif à la maison. Vous pouvez en plus décider d’enduire intégralement le mur et de ne laisser apparaitre que certaines pierres.

En fonction de la surface du mur à rejointoyer, les travaux peuvent être fastidieux. Le travail à fournir est très manuel et il n’est parfois pas possible de le terminer en une seule fois. Vous aurez par conséquent besoin de préparer du mortier en plusieurs fois. Afin de conserver l’aspect uniforme du mur, il faut de ce fait faire attention au mortier que vous allez utiliser. Vous pouvez utiliser un produit prêt à l’emploi afin d’éviter d’avoir des mélanges aux couleurs différentes.

De nombreux professionnels en bâtiment peuvent effectuer cette tâche pour vous si vous avez besoin d’une intervention plus parfaite. Nous vous conseillons d’ailleurs de demander différents devis non seulement afin de connaitre les coûts des travaux, mais aussi pour trouver celui qui offre le meilleur rapport qualité-prix.

Quels sont les matériels requis ?

Ce type de travaux ne nécessite qu’un équipement de maçonnerie de base facile à trouver. Vous aurez par exemple besoin de burin, marteau, truelle, taloche, brosse métallique et brosse chiendent. Pour protéger vos mains contre la chaux qui peut s’avérer irritante, nous vous recommandons d’utiliser des gants. Si vous intervenez sur un mur intérieur, pensez à protéger votre sol.

Une bétonnière peut être utilisée pour réaliser le mortier. Vous pouvez vous en passer si vous avez assez de force pour effectuer le mélange manuellement. L’utilisation d’un nettoyeur à haute pression peut être utile pour obtenir un nettoyage plus efficace.

En ce qui concerne le mortier, vous aurez besoin de sable, de chaux et d’eau. Évitez d’utiliser du ciment, car il peut empêcher la respiration du mur. Vous risquez de voir de la moisissure se former très rapidement. Notez que la chaux est respirante et imperméable, elle permet également l’évaporation de l’humidité.

Si l’intervention est effectuée sur un mur extérieur, il est préférable d’utiliser de la chaux hydraulique. Ce type de revêtement convient aussi aux murs intérieurs d’une pièce humide (salle de bain, etc.). Pour un mur intérieur dans une pièce régulière, la chaux aérienne est plus appropriée. Et enfin, le choix du sable déterminera la couleur du mortier. Avec un sable non lavé, contenant encore des fines, vous pouvez obtenir un assez bon résultat.

Les différentes préparations

Les murs en pierre intérieurs peuvent être recouverts selon l’ancienneté de votre maison. Pour effectuer le rejointoiement, vous aurez par conséquent besoin de retirer l’enduit qui les recouvre. Sur les murs extérieurs, vous pouvez vous attaquer immédiatement aux joints.

Vous pouvez vous servir d’un marteau ou d’un burin si vous travaillez sur une petite surface. Pour des travaux de grande envergure, vous aurez peut-être besoin d’un meilleur outillage. Le travail à effectuer restera malgré tout très manuel. Il faut veiller à retirer les joints jusqu’à une profondeur de 2 ou 3 cm. Si vous creusez trop profond, les pierres risquent de se déchausser.

Il vous faudra un coup de brosse métallique pour affiner le travail. Ensuite, vous devrez passer un coup d’aspirateur pour retirer la poussière. Et enfin, utilisez un nettoyeur à haute pression pour éliminer les résidus restants. Ne forcez pas trop sur le nettoyage afin de ne pas creuser encore plus les jointures. Laissez le mur sécher pendant 24 heures avant de continuer les travaux.

La prochaine étape consiste à réaliser le mortier. Nous vous conseillons de mélanger 3 volumes de chaux avec 5 volumes de sable. Vous pouvez ajouter un adjuvant hydrofuge pour améliorer sa résistance à l’humidité. Le mélange doit être ni trop humide ni trop sec afin d’en faciliter la manipulation. Si vous devez espacer son utilisation, pensez à le recouvrir d’un tissu humide afin qu’il ne durcisse pas trop vite.

Rejointoiement du mur

Lorsque le mortier et les joints sont prêts, vous pouvez passer à l’application du mortier. Pour cela, vous devez utiliser la truelle pour récupérer le mortier afin de le déposer sur une taloche. Placez la taloche près du joint à remplir et utilisez la truelle pour pousser le mortier et combler le joint. La truelle vous servira ensuite à gâcher le mortier et obtenir une forme régulière. Vous pouvez remplir intégralement le joint ou laisser un peu d’espace pour faire ressortir les pierres.

Le mortier mettra entre deux ou quatre heures pour durcir. Entre temps, vous pouvez vous attaquer à d’autres murs ou faire une petite pause. Une fois que le mortier est assez dur, vous pouvez commencer à le gratter afin d’obtenir une bonne finition. Vous pouvez vous servir d’une truelle pour retirer les éléments en surplus. La brosse métallique vous aidera ensuite à niveler les surfaces.

Nettoyez les pierres qui auraient été blanchies suite aux travaux et laissez sécher lentement. À ce stade, le rejointoiement de votre mur en pierre est terminé. Il vous faudra cependant attendre 2 ou 3 semaines avant que le mortier ne soit intégralement sec. Pensez à utiliser une balayette pour nettoyer régulièrement le mur. Notez que s’il y a des tâches de mortier encore présentes, elles seront difficiles à nettoyer une fois sec. Vous aurez besoin d’utiliser une dilution d’acide chlorhydrique à 10 % pour les retirer.

Laisser un commentaire