Comment détecter une fuite d’eau sous un carrelage ?

Une fuite d’eau sous un carrelage peut survenir suite à de nombreuses raisons. Pour réparer les éventuels tuyaux endommagés, il faut généralement retirer le carrelage. Il est toutefois nécessaire de bien repérer la zone où se situe la fuite afin de limiter les travaux à effectuer. Pour cela, les professionnels en plomberie disposent de diverses solutions.

Que faire en cas de fuite sous le carrelage ?

Une fuite sous un carrelage peut avoir diverses conséquences dans votre logement. En plus de rendre votre sol régulièrement humide, elle peut fragiliser les structures de votre logement. Lorsque les dégâts s’accumulent, vous risquez de devoir passer par de gros travaux. Pour éviter les énormes dépenses, il faut intervenir le plus rapidement possible.

Une fuite peut également rendre votre logement insalubre. L’humidité va favoriser le développement des bactéries et mettre en danger votre santé. Pour le cas d’un immeuble, une fuite sous le carrelage peut endommager le plafond des résidents qui se trouvent en dessous.

Parfois, la fuite n’est pas facilement repérée. Vous pouvez simplement voir des moisissures apparaitre à certains endroits et sentir une étrange odeur causée par la forte humidité du sol. Pour vous assurer de la présence d’une fuite, il existe néanmoins une méthode très simple. La nuit, vous devez fermer toutes les vannes de votre logement et mémorisez le chiffre affiché par votre compteur. Le matin, si le chiffre a changé, cela voudra dire qu’il y a effectivement une fuite.

Étant donné qu’il ne sera pas simple d’intervenir sous le carrelage, vous devez contacter un professionnel. Ce dernier sera mieux équipé pour repérer la fuite et intervenir. Le coût de l’intervention dépendra ensuite de la complexité de l’intervention.

Les techniques de détection possibles

Pour repérer une fuite sous un carrelage, le professionnel ne va pas démonter tous les carreaux pour ensuite dénuder le tuyau sous le sol avant d’intervenir. Ce serait une méthode contre-productive et qui vous coûterait énormément.

Afin de limiter les dégâts, le plombier va d’abord chercher la zone exacte d’où vient la fuite. L’origine de la fuite sera en effet difficile à repérer si le sol est déjà fortement inondé. Le professionnel peut dans ce cas utiliser différentes méthodes de détection de fuites.

  • L’humidimètre

Cet instrument est conçu pour mesurer l’humidité d’un matériau poreux. Il fonctionne en mesurant la conductivité électrique du matériau pour ensuite déduire l’humidité à l’aide d’un calibrage selon le type de matériau. Il existe des humidimètres pour le grand public, mais ils ne valent pas le matériel et l’intervention d’un véritable professionnel. Ils pourront malgré tout vous donner une approximation sur l’origine de la fuite.

  • La caméra endoscopique

La caméra endoscopique est une sonde capable de se faufiler dans une canalisation. Elle est reliée à un moniteur vers lequel elle transmet les images qu’elle capte en temps réel. Grâce à elle, le plombier peut scruter les parois des canalisations en vue de trouver la faille provoquant la fuite. La sonde peut en général se faufiler dans n’importe quel type de tuyaux (PVC, métal ou plastique).

  • La caméra thermique

Cette méthode d’inspection non destructive peut être bien plus efficace qu’une caméra classique. La caméra thermique est munie de capteurs thermiques capables de détecter les variations de température. Tout élément émet en effet un rayonnement infrarouge invisible à l’œil nu selon la température qu’il dégage.

La zone d’où provient la fuite aura très probablement une température différente des éléments environnants. C’est de cette manière qu’il sera possible de l’identifier à l’aide d’une caméra thermique.

  • Un colorant alimentaire

Le colorant alimentaire est une méthode astucieuse et simple permettant de trouver une fuite. La fluorescéine est le colorant alimentaire fréquemment utilisé par les professionnels pour détecter une fuite sous un carrelage. Ce colorant alimentaire peut fonctionner même en petite quantité et il n’est ni toxique ni polluant. Il suffit d’en introduire dans le canalisation.

Une fois introduite dans l’eau, le colorant peut prendre une couleur verte ou jaune lorsqu’il est exposé à l’air et à la lumière. Ainsi, la zone de fuite sera mise en évidence par l’apparition du liquide coloré. Aucune confusion n’est dans ce cas possible.

  • Le gaz traceur

Le gaz utilisé pour détecter la source d’une fuite est incolore, inodore et ne présente aucun danger pour votre santé. Il est injecté sous pression dans une canalisation et sera dissout par l’eau. Il s’échappera ensuite par les éventuelles zones de fuite. Un appareil conçu pour détecter ce gaz va aider à trouver le point par où il s’est échappé.

L’utilisation du gaz traceur peut aussi se faire après avoir vidé les canalisations. Dans ce cas, il faudra utiliser une quantité de gaz plus importante. Les gaz traceurs pouvant être utilisés sont variés. Il y a le dihydrogène, l’hélium ou le gaz réfrigérant.

  • Un dispositif d’écoute précis

L’électroacoustique est une autre technique à disposition des professionnels de la plomberie. Cette technique consiste à utiliser un dispositif (un micro) permettant de capter la fréquence émise par le conduit. En effet, même si une fuite peut être invisible, elle émet d’infimes vibrations qui peuvent être captées.

Pour fonctionner, la détection sonore nécessite souvent l’utilisation de deux capteurs placés aux points d’entrée du réseau. La fuite va générer un bruit constant sur le réseau et sa position sera alors calculée à l’aide des données reçues par les deux capteurs.

Après avoir trouvé la fuite

Une fois que la fuite est repérée, il faut procéder à la réparation. Diverses solutions sont dans ce cas disponibles et le plombier devra choisir celle qui est la plus sûre. Pour réparer une fuite, il est par exemple possible de simplement la colmater. C’est une intervention simple que vous pouvez effectuer par vous-même.

Il existe divers outils de colmatage disponible sur le marché. Les résines sont les plus efficaces, mais il existe aussi des bandes anti-fuites. Un colmatage vous évitera d’ailleurs d’effectuer une intervention complexe sur un tuyau placé sous un carrelage. Toutefois, le colmatage n’est pas toujours possible.

Sur un tuyau fortement endommagé, il faudra par exemple le raccorder ou le remplacer intégralement. Parfois, lorsque le tuyau est difficile à atteindre et qu’il n’est pas possible de toucher au carrelage vous serez obligé de le condamner. Le plombier peut alors installer un autre tuyau qui ne sera plus enfoui sous le sol, par lequel passera dorénavant votre eau.

Laisser un commentaire