Comment décaper un escalier en bois ?

Le bois est une matière atemporelle qui s’intègre parfaitement dans la décoration d’une maison, ancienne ou moderne. Il peut se décliner en meubles, en parquet ou en plafond pour sublimer votre intérieur. Mais on peut également choisir de se faire installer un escalier en bois. Pour la rénovation de ce dernier, le décapage d’une couche de peinture sur le bois de l’escalier peut être une opération essentielle. On peut également effectuer le décapage du bois de l’escalier non teint en vue de l’entretenir.

Le décapage de la peinture sur le bois

La préparation

Il est possible de réaliser le décapage d’un escalier en bois avec des résidus de peinture soit, en utilisant un décapeur thermique, soit en privilégiant la technique de décapage avec un produit chimique. Toutefois, pour un non professionnel, la seconde méthode est conseillée. Le décapage thermique demande des compétences techniques plus pointues et est réservé aux professionnels.

Ainsi, avant de procéder au décapage de votre escalier en bois, réunissez les outils nécessaires pour l’opération. Pour ce faire, vous aurez besoin des nécessaires ci-après :

  • Une paire de gants en caoutchouc
  • Un masque de protection
  • Des lunettes de protection
  • Un pinceau
  • Une spatule
  • Un décapant chimique

Pensez également à travailler dans un endroit bien aéré. Ouvrez toutes les ouvertures de la pièce où se trouve l’escalier à décaper. Le décapage du bois avec des produits chimiques peut s’avérer dangereux.

Vous devez aussi couvrir la surface aux alentours de l’escalier. Cela permet de la protéger contre les éclaboussures de produits qui pourraient la détériorer.

En direct :  Quels types de peinture choisir pour peindre une salle de bain ?

L’étape de l’application du décapant

Pour commencer, prenez votre pinceau ainsi que le décapant chimique. À l’aide du pinceau, étalez généreusement le décapant sur la surface de l’escalier à traiter. Cette première couche doit être assez épaisse. Une fois cette première application effectuée, laissez reposer pendant environ 5 min. Ce temps de pause peut changer d’un fabricant à un autre. Il vous suffit de suivre les conseils d’utilisation disponible sur la boîte du décapant.

Après 5 min, vous devez remarquer que le décapant à permis la formation de petites bulles à la surface du bois à traiter. Prenez votre spatule ou grattoir. Cet outil permet de gratter la surface et de décaper la peinture. En fonction de l’épaisseur de la peinture, il est possible que vous deviez effectuer cette opération plus d’une fois avant de voir la surface en bois de l’escalier.     

Une fois cette étape réalisée, procédez à un bain d’arrêt. Cette méthode permet d’étaler un produit spécifique sur la surface traitée afin d’éliminer les restes du décapant qui se sont incrustés dans les pores du bois. Le produit à utiliser est généralement de l’hydrate de méthyle. Une fois ce produit étalé, terminez en ponçant la surface de la marché d’escalier traitée pour que le bois puisse retrouver son éclat naturel.

Le décapage du bois d’un escalier non peint

Les étapes du décapage du bois de l’escalier

Si votre escalier en bois n’a pas été peint, mais que la surface est devenue terne avec le temps, il est également possible de le décaper pour lui redonner une allure neuve. Pour ce faire, vous devez vous munir de :

  • Brosse en métal pour le décapage
  • Brosse métallique pour le nettoyage de la surface du bois
  • Savon noir
  • Huile de lin
En direct :  Montasdebois : Le site pour donner ou trouver du bois gratuitement

Pour commencer, mettez le savon noir dans l’huile de lin. Une fois que vous obtenez un mélange homogène, étalez le mélange directement sur la surface du bois à traiter. Vous pouvez appliquer le mélange à la main, ou avec un chiffon. Pensez à appliquer une couche bien généreuse d’huile de lin mélangée au savon noir. Cela permet de nourrir le bois de l’escalier. Par ailleurs, cette technique permet également de retirer plus aisément les résidus et les taches qui se sont collés à la surface du bois.

Cette étape terminée, prenez la brosse de décapage et brossez la surface du bois. Prenez soin de brosser la surface en suivant le sens de la nervure du bois. Après quelques minutes de brossage, vous verrez que le bois va reprendre sa couleur naturelle. Le mélange d’huile de lin et de savon noir aidant, les résidus et les dépôts de saletés à la surface du bois vont s’enlever plus aisément. Dès que c’est fait, prenez votre brosse de nettoyage pour bien nettoyer la surface du bois.

Quelques conseils pratiques pour réussir le décapage   

Évitez de brosser la surface du bois à contre sens des nervures. Cela peut détériorer le bois et donner un rendu désagréable à voir à la fin du décapage.

Pensez également à nettoyer de temps en temps votre brosse de décapage et celle de nettoyage. Les résidus et les saletés enlevés s’incrustent entre les poils métalliques des brosses. Ce qui va les rendre moins efficaces dans le processus de décapage et dans le nettoyage.

En direct :  Un bloc à bancher, c’est quoi ?

Équipez-vous de masque de protection du nez et de la bouche si possible. Les résidus de bois sont dangereux pour le système respiratoire s’ils sont inhalés en grande quantité. Par ailleurs, à la fin de l’opération, vous pouvez passer l’aspirateur pour éliminer la poussière. Ensuite, terminez le nettoyage en passant un chiffon humide à la surface. Cela permet d’éliminer le reste des résidus poussiéreux à la surface du bois de l’escalier.

Et enfin, pensez à toujours bien aérer votre lieu de travail.

Que faire avec les résidus de décapage ?

Que ce soit pour une surface en bois peinte et décapée ou la poussière de bois et de saletés sur une surface non peinte, il faut bien gérer les résidus produits.  Ces derniers ne doivent pas être conservés dans votre logement.

Pour s’en débarrasser, après les avoir ramassés, mettez-les dans un contenant comme un sachet ou une boîte qui peut se fermer hermétiquement. Ensuite, déposez-les dehors, idéalement à plus de 4 m de votre logement. Sachez que les résidus de décapant, surtout les restes de peintures sont considérés comme des déchets dangereux. Ils doivent être récupérés au plus vite par le service de la voirie qui s’occupe des déchets à risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *