Concevoir une cuisine fonctionnelle : comment s’y prendre ?

Une cuisine fonctionnelle est une pièce ergonomique qui a été conçue pour satisfaire vos besoins. En ce sens, elle correspond à votre mode de vie. Chacun a sa propre perception d’une cuisine pratique. Cette dernière peut être considérée comme une pièce utilitaire ou un lieu de vie à part entière dans la maison. Pour concevoir votre cuisine fonctionnelle, différents critères sont à considérer. Combien de personnes vont s’en servir et à quelle fréquence ? Tout dépendra de vos habitudes.

Définir la configuration de votre cuisine

Avant tous travaux d’aménagement, il convient de penser à la configuration de la cuisine que vous souhaitez avoir. Avec une cuisine fermée, vous avez l’avantage de disposer d’une pièce supplémentaire décorée avec une ambiance différente. Les murs offrent une meilleure isolation acoustique et évitent que les odeurs se répandent dans toute la maison. Vous n’aurez également pas besoin d’investir dans une hotte puissante pour ventiler la pièce. Et enfin, une cuisine fermée favorise une certaine intimité au moment de préparer les repas. En revanche, elle se révèle aussi moins conviviale et peu lumineuse. Ce qui est tout le contraire de la cuisine ouverte.

Une configuration ouverte permet d’agrandir l’espace et apporte ainsi plus de lumière. Avoir une cuisine ouverte vous donne même la possibilité d’apporter une décoration plus riche à votre intérieur. Quand vous recevez chez vous, elle se révèle aussi plus conviviale, car le côté ouvert favorise une certaine proximité avec vos invités. Le problème réside dans le fait que dans cet espace ouvert, aucune cloison et aucun mur n’empêche la dispersion du bruit et des odeurs à travers toute la maison. D’ailleurs, au fil du temps, les émanations dues aux grillades, fritures, etc. risquent de s’imprégner dans les tissus de vos meubles et autres linges de maison (rideaux, canapé, etc.). Sans parler du fait que certaines personnes apprécient le calme et l’intimité lorsqu’elles cuisinent.

Afin d’avoir un compromis entre ces deux configurations de cuisine, nous vous suggérons d’envisager la cuisine semi-ouverte. De cette manière, vous conservez la convivialité de la cuisine ouverte tout en profitant du côté isolé de la cuisine fermée. Concrètement, il vous suffit de séparer votre cuisine de votre salon avec une porte coulissante ou une large baie vitrée. Ce type de séparation donne toujours une impression d’ouverture sans pour a utant laisser filtrer les odeurs et bruits en cuisine.

Faire un état des lieux

Après avoir déterminé la configuration de votre cuisine, vous devez vous pencher sur les différentes contraintes qu’implique sa conception. La disposition de la ventilation, des arrivées d’eau, des prises, des fenêtres ainsi que des équipements de chauffage doit être prise en compte. Effectuer un état des lieux est ainsi nécessaire.

L’installation du lave-vaisselle et de l’évier sera déterminée par l’emplacement des systèmes d’évacuation et d’arrivée d’eau. Idéalement, placez ces éléments au plus près, sur un même mur, mais loin des points électriques. À ce sujet, l’installation de vos prises et appareils électriques dans la cuisine doit respecter la norme NF C 15-100.

D’autre part, la réalisation de l’implantation de votre cuisine, que celle-ci soit en I, en G, en U, en L ou un îlot, dépendra de l’espace disponible ainsi que de la configuration que vous aurez choisie.

Dans l’optique d’optimiser l’espace dans votre cuisine fonctionnelle, nous suggérons la mise en place d’un îlot. Ce dernier peut être de forme arrondie, rectangulaire ou carrée. C’est également un élément qui apporte une touche de modernité à votre cuisine. Pour avoir le côté fonctionnel, vous avez le choix entre différentes variantes d’îlots. Certains modèles sont, par exemple, équipés de rangements, d’éviers et parfois même d’un bar intégré. En revanche, l’îlot n’est envisageable que si vous disposez au moins d’une pièce de 15 mètres carrés.

Si vous ne disposez que de peu d’espace, nous conseillons une implantation en I. En plus de convenir aux petites pièces, la cuisine en I s’adapte bien à une configuration ouverte. Dans le cas d’une pièce de superficie moyenne (entre 10 à 15 mètres carrés), il est possible d’opter pour une cuisine en L. Et enfin, si vous envisagez de concevoir une cuisine fonctionnelle ouverte, une implantation en U ou G est l’idéale.

Quel type d’aménagement ?

L’élaboration du plan d’aménagement de votre cuisine fonctionnelle est la prochaine étape à suivre. C’est sur ce plan que vous aurez un aperçu du meilleur agencement à réaliser. Qui plus est, les mesures réglementaires se rapportant aux espacements entre les différents éléments de votre cuisine y seront rapportées. C’est en vous basant sur ces distances à respecter que vous serez en mesure de concevoir une pièce pratique et favorable à une meilleure circulation de ses différents usagers.

En ce sens, le plan d’aménagement mettra en évidence le triangle d’activité idéal dans votre cuisine fonctionnelle. Il s’agit de la règle sine qua non par laquelle vous obtiendrez un aménagement optimal. Ce triangle imaginaire trace une zone de circulation reliant les trois pôles principaux dans votre cuisine, à savoir la cuisson (four et plaques), le stockage (réfrigérateur et placard) et le lavage (lave-vaisselle et évier).

Toujours dans le but d’optimiser le confort d’usage de la cuisine fonctionnelle, votre aménagement doit permettre la circulation fluide d’au moins deux personnes dans cette même pièce. En ce sens, prévoyez un espace de circulation d’au moins 120 cm. Il est également nécessaire que les éléments hauts de votre cuisine soient placés à des hauteurs accessibles aux différents usagers.

Si vous projetez d’avoir une cuisine fonctionnelle qui sert également de lieu de vie, y agencer un îlot ou un meuble-bar serait intéressant.

Pour ce qui est du choix des électroménagers, tout dépendra de l’espace en votre disposition et du style que vous recherchez. Dans le cas d’une cuisine design et fonctionnelle, nous préconisons des meubles encastrés ou intégrés qui seront plus discrets.

Et enfin, pour finaliser la conception de votre cuisine fonctionnelle, vous avez la possibilité de choisir entre une cuisine en kit et une cuisine sur mesure. La première option est plus rapide à installer et se révèle souvent plus abordable tandis que la seconde est celle qui saura le mieux satisfaire vos besoins, bien qu’elle soit aussi la plus chère.

Laisser un commentaire