Comment faire bon choix d’un plan de travail pour cuisine ?

Le plan de travail est au cœur de vos activités en cuisine. C’est là que vous préparez les plats et réalisez les cuissons. Cet élément se doit donc d’être à la fois agréable à utiliser et esthétique pour que votre cuisine soit plus conviviale. Avant de choisir votre plan de travail, vous devez bien réfléchir aux points qui le rendront à la fois pratique, durable et décoratif.

Quelles dimensions choisir et quelle forme ?

La dimension de votre plan de travail pour cuisine dépend en général de l’espace disponible. La largeur standard pour un plan de cuisine est de 60 à 65 cm. C’est une taille généralement suffisante pour accueillir les différents éléments avec lesquels vous allez travailler. Un vide sanitaire de 5 cm doit être prévu pour accueillir les arrivées d’eau et d’électricité.

La longueur habituelle est quant à elle, estimée à environ 1,80 m. Un plan de travail qui mesure jusqu’à 3 m reste néanmoins envisageable pour une cuisine plus professionnelle. En ce qui concerne l’épaisseur, elle peut être de 16 mm au minimum et aller jusqu’à 58 mm au maximum. L’épaisseur détermine l’aspect décoratif et la résistance du plan de travail face aux chocs. Pour autant, c’est également un facteur susceptible de faire grimper son prix. Un plan de travail plus fin est esthétique tandis qu’un plan de travail épais est plus durable.

Afin de rendre votre plan de travail plus pratique, vous avez le choix entre différentes formes. Un plan de travail coulissant permet, par exemple, de recouvrir les zones de cuisson et de lavage afin de bénéficier temporairement de plus d’espace de travail. Il faut noter que selon le matériau que vous choisissez, certaines formes ne seront pas possibles.

Et enfin, la hauteur de votre plan de travail dépendra uniquement de votre taille, car l’objectif est de pouvoir y travailler à votre aise. Un plan de travail a habituellement une hauteur de 85 cm, mais pour les personnes de grand gabarit, un plan de travail de 95 cm de hauteur sera plus agréable à utiliser.

Les meilleurs matériaux à utiliser

La durabilité et la facilité d’entretien de votre plan de travail dépendront en grande partie du matériau avec lequel il est construit. Mais le choix du matériau doit aussi être fait en prenant en considération le style que vous souhaitez appliquer dans votre cuisine.

Le bois est le choix classique puisque ce matériau naturel est à la fois beau et durable. Il est facile à installer et présente en plus la particularité de pouvoir absorber le bruit. Son prix est généralement abordable, mais cela dépendra surtout de l’essence de bois que vous choisissez. Sur ce point, il est souvent plus sage d’opter pour des essences telles que le chêne, le teck, le hêtre, le palissandre, etc.

Il faut cependant noter que le bois à l’inconvénient de se tacher plus facilement. Il risque également de se brûler et de s’endommager si vous n’utilisez pas de dessous-de-plat ou une planche à découper. Avec un plan de travail en béton, vous ne rencontrerez pas ce type de problème.

Pouvant revêtir différentes apparences (ciré, patiné, teinté, etc.), le béton est aussi plus facile à nettoyer. Mais il peut être cassant s’il n’est pas assez épais. Son installation se révèle plus onéreuse et elle nécessite l’intervention d’un professionnel.

Les autres options possibles

Si vous n’avez pas trop de limitations de budget et que vous souhaitez décorer votre cuisine d’une manière plus originale, un plan de travail en pierre vous intéressera certainement. Les pierres généralement utilisées sont le marbre, le granit ou le schiste.

La pierre a l’avantage d’être résistante et facile à nettoyer. Il faut malgré tout éviter les pierres poreuses puisqu’elles se salissent facilement. Les pierres telles que le schiste sont plus sensibles aux rayures et nécessitent donc de la prudence lors de l’utilisation du plan de travail.

Une solution encore plus originale consiste à utiliser un plan de travail en verre. Le verre est plus décoratif puisqu’il est particulièrement lumineux. En revanche, même s’il est globalement solide, il est plus cassant. Si vous optez pour ce choix, faites attention aux chocs et aux risques de rayures plus élevés. Le plan de travail devra en plus être nettoyé régulièrement pour conserver son côté esthétique.

Et enfin, parmi les options les plus tendance actuellement figure le plan de travail en stratifié. Le stratifié est un assemblage de plusieurs couches de papier Kraft enduites d’une résine particulière. Il est ensuite chauffé pour durcir. En plus d’être résistant à la chaleur, le stratifié peut aussi être poncé pour retrouver sa forme originale s’il est accidentellement déformé par un choc.

Le stratifié est le plan de travail le plus économique puisqu’il se vend aux alentours de 30 €/m². La pierre (telle que le granit ou le quartz) reste le choix le plus onéreux puisqu’elle vaut jusqu’à 600 €/m². Si vous optez pour un matériau plus commun, votre plan de travail vous coûtera en moyenne entre 50 € et 100 €/m².

Optimiser l’utilisation du plan de travail

Pour être plus efficace en cuisine, il faut bien agencer les divers éléments qui s’y trouvent. En cuisine, vous allez normalement vous rendre en premier vers le réfrigérateur pour récupérer vos ingrédients. Ensuite, le nettoyage se fait dans l’évier avant de tout préparer sur le plan de cuisine. Puis, les plaques de cuisson marquent votre dernière destination.

La mise en place et l’organisation des divers accessoires utiles dans la cuisine rendront votre plan de travail plus agréable à utiliser. Un mât de rangement vous permettra par exemple, de ranger certains de vos ustensiles. Un tiroir de rangement placé sous le plan de travail servira quant à lui, au rangement d’une planche à découper.

Les plaques de cuisson et l’évier peuvent être installés de différentes manières sur votre plan de travail. Vous avez le choix entre une installation encastrée, sous plan et affleurant. Chaque type d’installation a ses avantages et ses inconvénients.

Et enfin, ne négligez pas l’éclairage de votre plan de travail. Si votre cuisine est assez sombre, installez au moins deux points lumineux ou pensez à utiliser les ouvertures pour laisser entrer la lumière. Dans le cas où le plan serait situé en dessous d’un placard, il est possible d’utiliser des spots encastrés afin de profiter d’un meilleur éclairage.

Laisser un commentaire