C’est quoi le coffrage en construction ?

En construction, le coffrage est essentiel dans la fabrication béton. Il s’agit d’un outil qui va servir de contenant pour le béton frais, afin que ce dernier prenne forme et qu’il puisse durcir. Pour la réalisation du coffrage, il est possible d’utiliser différents types de matériaux. Les constructeurs utilisent généralement du bois, mais on peut aussi opter pour le plastique ou encore le métal.

Les types de coffrages

La peau du coffrage peut être réalisée avec du bois, du métal ou avec du contreplaqué. Des constructeurs utilisent également un mix de bois et de métal pour réaliser le coffrage. Ces matériaux permettent de réaliser différents types de coffrages, à savoir :

  • Le coffrage classique est réalisé avec du bois ou du contreplaqué. L’étape du coffrage et du décoffrage est assez rapide avec cette technique.
  • Le coffrage en carton. Il est surtout utilisé dans la réalisation de poteaux en béton qui va prendre une forme circulaire ou carrée. Le coffrage est simple à réaliser et se démarque par sa légèreté. Cependant, on ne pourra plus réutiliser la peau.
  • Le coffrage à deux demi-coquilles. La peau est dans ce cas, fabriquée en bois ou métal. La superposition des coquilles ou peau permettent d’avoir un béton de forme carré ou rectangulaire. Cette technique est également parfaite pour réaliser différentes formes de béton.
  • Le coffrage ailes de moulin. Il est fabriqué avec des panneaux (4) en triangle ou en équerre. On peut aussi avoir des structures de forme carré ou rectangle et de la taille qu’on veut.
En direct :  Quelle taille de rail Placo prendre ?

Les spécificités du coffrage en bois

Pour réaliser un coffrage en construction, on utilise généralement du bois. Ce choix se justifie par la praticité de ce matériau. En effet, il n’est pas cher. On peut également le scier et le clouer facilement. Le bois est ainsi plus facile à manipuler et il sera possible de l’utiliser pour réaliser des moules de formes et de tailles différentes.

Si vous souhaitez fabriquer des dalles, il suffit de se doter de planches de coffrage en bois. Ces dernières doivent avoir une bonne épaisseur (entre 2.6 et 5 cm). Elles doivent également être bien rigides pour éviter qu’elles ne se déforment. Par ailleurs, il est important que le bois utilisé pour le coffrage ne soit pas humide.

Pour les surfaces planes d’une grande superficie, les panneaux de bois sont les plus recommandés. Assurez-vous qu’ils soient fabriqués avec du contreplaqué bakélisé dans ce cas. Ce type de contreplaqué est fabriqué avec une fine couche de film. Il est donc étanche. Les panneaux doivent avoir une épaisseur de 1.6 à 1.9 cm pour assurer la qualité du coffrage.

Le coffrage en métal

Le coffrage en métal est très utilisé dans la construction de bâtiment de grande envergure. Ce type peau a l’avantage d’être réutilisable à souhait et permet de réaliser différents types de coffrages que ce soit pour les poutres, les murs, les poteaux ou autres.

C’est aussi un coffrage pratique et performant qui assure l’optimisation du cycle de coffrage. Cependant, pour que le résultat soit de qualité, il est essentiel que les panneaux en acier respectent la norme NF P 93-350. Ces panneaux sont également plus chers que le bois, mais il est possible de les réutiliser à vie.

En direct :  Les cabines sanitaires pour les collectivités : Quels sont les critères pour les choisir ?

Dans la réalisation du coffrage, il est essentiel d’utiliser des raidisseurs. Cela permet de gérer au maximum le niveau élevé de pression sur le béton lorsqu’on doit fabriquer un ouvrage qui a une hauteur conséquente.

Le coffrage en plastique

Ce type de coffrage est surtout adapté aux réalisations modulaires de petite taille dans un petit chantier. Il est parfait pour le coffrage de murs et de poutres. L’avantage avec le coffrage en plastique c’est qu’il est facile à manipuler et à assembler.

Vous avez aussi des panneaux de coffrages particulièrement flexibles sur le marché, qui sont adaptés aux dalles extérieures. Leur flexibilité facilite la réalisation des contours arrondis.

La peau de coffrage élastomère

Ce type de peau doit être posé entre les panneaux de coffrage et le béton. Les peaux de coffrage sont utilisées afin d’avoir la bonne texture et un rendu esthétique à la surface du béton. Ce type de peau est généralement fabriqué en silicone, mais on a aussi des peaux de coffrage faites en polyuréthane.

Le coffrage en carton

Le coffrage en carton est parfait dans la fabrication de poteau qui a une forme en tube. Le carton utilisé est spécialement conçu pour le coffrage. Il résiste à l’eau. On utilise du carton recyclé qui a la capacité de contenir du béton coulé.

coffrage c'est quoi

Le calepinage

En calepinage, on utilise des bandes de pièces décoratives pour le coffrage. Cela permet d’avoir un rendu final avec une texture spécifique. Le calepinage est surtout usité pour réaliser les dalles extérieures d’un bâtiment comme les dalles d’une terrasse. Le calepinage permet aussi être utilisé comme jointure de retrait.

En direct :  Revêtement au sol : nos conseils pour bien le choisir

Les différentes étapes du coffrage

Le coffrage doit respecter un certain nombre d’étapes.

En premier lieu, le technicien responsable de la réalisation du coffrage doit positionner le coffrage. Ensuite, à l’aide d’un niveau à bulle, s’assurer que la position du coffrage est bien droite. Ceci étant, on procédera à l’assemblage et le contrôle de la stabilité du coffrage.

Le technicien procède après cela, au contrôle de l’imperméabilité et de la pose des jointures.

L’étape suivante consiste à nettoyer la moule et le coffrage. Il s’agit d’enlever les déchets, les traces de béton à la surface et la présence d’eau qui stagne. On effectuera ensuite, à l’huilage au niveau des parois de la moule qui va faciliter la procédure de décoffrage.

La démarche de décoffrage

On procède au décoffrage lorsque le béton est sec. Cette étape est délicate étant donné que le béton est encore très fragile. Pour réaliser le décoffrage sans risque, il faut :

  • Enlever les piquets qui ont été posés sur toute la longueur du coffrage,
  • Cogner légèrement le coffrage en se servant d’un marteau. Cela va permettre la désolidarisation de la moule,
  • Vérifier l’intervalle entre la moule et le béton. Dès lors qu’il y a de l’espace, on peut ôter le coffrage.

Il faut noter que l’huilage facile le démarche de décoffrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *