Portail motorisé : que choisir ?

Le portail motorisé séduit par sa grande praticité et le confort qu’il apporte à ses usagers. Dans les rues passantes, il se révèle d’ailleurs indispensable. Plus qu’un simple outil de domotique, c’est un accessoire qui se veut sécuritaire. Investir dans un portail motorisé nécessite toutefois de mûres réflexions. Les systèmes de motorisation sont assez variés. Néanmoins, cet article vous fournit quelques conseils sur le meilleur choix à faire.

Motorisation pour portail : les éléments à connaître

Le confort d’utilisation du portail motorisé est indéniable. Comme il s’ouvre et se ferme automatiquement, vous n’avez plus à sortir de votre voiture chaque fois que vous entrez ou sortez de chez vous. Le succès des systèmes de motorisation de portails a néanmoins conduit à une explosion de l’offre sur le marché. Le choix est donc assez large en termes de marques et de types de produits. Pour autant, sachez qu’un moteur de portail doit comprendre des éléments spécifiques pour fonctionner de manière optimale.

Avant de vous arrêter sur un modèle spécifique, assurez-vous que celui-ci dispose des éléments ci-après.

La motorisation

Le moteur est le principal élément à vérifier dans un kit de motorisation pour portail. C’est cette pièce qui garantit l’ouverture et la fermeture dudit portail. Précisons qu’une carte électronique intégrée complète cet élément. C’est grâce à elle qu’il est d’ailleurs possible d’associer le fonctionnement de votre portail à un smartphone, un digicode ou encore un lecteur de badges.

Dans certains cas, la carte électronique permet d’autres fonctionnalités intéressantes telles que l’ouverture d’une entrée piétonne par exemple. Cette option se révèle d’ailleurs pratique pour automatiser un portillon.

Les options obligatoires

Des détecteurs anti-écrasement doivent également accompagner votre kit de motorisation de portail. Ces éléments fonctionnent suivant un système de détecteur de mouvement. En outre, ils activent automatiquement l’ouverture du portail en cas de passage. Précisons que les détecteurs anti-écrasement sont obligatoires en plus de garantir votre sécurité et votre confort.

En direct :  Cornouiller : Variétés, entretiens, taille

Dès lors que votre portail motorisé donne sur une voie publique, vous êtes dans l’obligation d’y installer également un gyrophare d’alerte. Dans le cas d’un portail coulissant motorisé, il est conseillé de mettre en place une crémaillère. Cette dernière doit être de la même longueur que votre portail. De cette manière, le moteur accompagnera l’ouverture de ce dernier.

Un petit bonus

Une option appréciable serait d’adjoindre une alimentation photovoltaïque à votre système de motorisation de portail. Cela vous évite de raccorder ce dernier au système électrique de votre domicile et le rend entièrement autonome. Le système continuera de fonctionner même en cas de coupure de courant. Le fait est que l’installation d’une telle batterie implique la mise en place de panneaux solaires. L’alimentation dépendra ensuite du niveau d’ensoleillement dans votre région.

Portail coulissant motorisé

Le système d’ouverture sur un portail coulissant convient parfaitement aux petits espaces. L’ouverture coulissante est également plus adaptée aux entrées présentant une pente de 10 %. Afin d’optimiser davantage son utilisation, y adjoindre une motorisation se présente alors comme une bonne idée. À cet effet, deux choix s’offrent à vous : la motorisation intégrée et le système à engrenages.

Le moteur intégré

Généralement, c’est le poteau de guidage qui embarque la motorisation du portail coulissant. Le moteur intégré se révèle peu encombrant. Qui plus est, vous pouvez l’adapter à n’importe quelle taille de portail. Robuste et discret, ce dispositif est encore assez récent sur le marché. Son prix avoisine les 1 000 à 2 200 € (installation inclue).

Si vous désirez installer une motorisation sur votre portail à crémaillère, vous aurez à dépenser dans les 400 à 1 000 € (sans compter la main-d’œuvre). Notez qu’il est possible d’installer ce dispositif sur un portail à battant. Il se posera alors dans les montants extérieurs dudit portail.

En direct :  Comment détruire les ronces naturellement ?

Le moteur à engrenages

Adapté aux particuliers, le moteur à engrenages sur portail coulissant est relativement abordable. C’est le type de motorisation qui convient le mieux si vous résidez dans une région particulièrement venteuse. Le moteur à engrenages n’applique aucune force sur le portail.

Si votre portail coulissant est imposant ou lourd, vous devez opter pour un moteur à engrenages plus puissant. De cette manière, la motorisation offrira une vitesse d’ouverture optimale.

Le fait est que la mise en place de ce type de motorisation nécessite une préparation préalable du sol. Le dispositif implique notamment la mise en place d’un rail sur lequel le portail va coulisser. Le moteur s’installe également au sol, d’où la mise à niveau indispensable de celui-ci.

Pour assurer le bon fonctionnement du moteur à engrenages sur portail coulissant, un contrôle régulier du niveau du sol est requis. Vous aurez aussi à vérifier fréquemment le serrage du rail. Et enfin, assurez-vous toujours que la crémaillère et la gorge ne soient pas encombrées.

Portail battant motorisé

Comparé au modèle coulissant, le portail battant a l’avantage d’être plus abordable. Simple à mettre en place, il propose une ouverture pouvant atteindre 180 °. Si c’est le type de portail que vous souhaitez motoriser, vous avez le choix entre les systèmes ci-dessous.

Le moteur à vérin

C’est le dispositif d’ouverture qui convient le mieux aux portails lourds, semi-lourds et les modèles de grande taille. Nous recommandons également le moteur à vérin pour les portails situés dans des zones très venteuses.

Équipé d’un système à traction horizontale, il exerce une force conséquente sur la fixation du portail. C’est d’ailleurs pourquoi nous vous conseillons aussi de renforcer au préalable le système de fixation du vôtre. Cela garantira la longévité de l’installation.

En direct :  Comment reconvertir un vieux trampoline de jardin ?

Le fait est que le moteur à vérin est peu esthétique et assez encombrant. Il est surtout recommandé pour les portails imposants. C’est néanmoins la meilleure alternative si votre portail ne dispose pas d’un écoinçon suffisant pour accueillir un moteur à bras.

Le moteur à bras

Il s’agit du système de motorisation de portails le plus répandu en France. C’est un dispositif vendu par paire. Les deux côtés de votre portail bénéficient chacun d’un moteur à bras. Comme il s’installe surtout sur l’écoinçon, cela ne nuira pas à l’aspect visuel de votre portail.

Le moteur à bras exerce une traction cohérente à l’ouverture de votre portail. En outre, il n’applique aucune force sur ce dernier. Le dispositif offre une solution motorisée plus pérenne, car il évite une trop forte sollicitation du système de fixation de votre portail.

Facile à installer, le moteur à bras convient aux particuliers. En revanche, il n’est adapté qu’aux portails légers. Si le vôtre est semi-lourd, assurez-vous qu’il soit de petite ou de moyenne taille avant d’y installer un moteur à bras.

Notez que l’écoinçon nécessaire à la mise en place de ce dispositif devra mesurer au moins 50 cm. Et enfin, le moteur à bras n’est pas adapté aux régions particulièrement venteuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *