Chaudière à condensation : C’est quoi ? Quel prix ? Quels avantages ?

Une chaudière à condensation est un système de chauffage de plus en plus présent dans les foyers. Elle a l’avantage d’être plus performante et plus rentable. Si vous souhaitez vous convertir à ce type de chaudière, voici ce que vous devez savoir à son sujet.

Fonctionnement des chaudières à condensation

Une chaudière à condensation fonctionne sous le même principe qu’une chaudière classique. Elle peut ainsi fonctionner avec du gaz ou du fioul. Les chaudières à gaz sont toutefois plus répandues étant donné que celles au fioul sont un peu plus complexes à mettre en place. De plus, le fioul est un peu plus coûteux que le gaz.

La chaudière utilise la combustion du gaz pour faire chauffer l’eau qui va être distribuée dans le foyer. Contrairement à une chaudière classique, la vapeur dégagée par la combustion n’est pas immédiatement rejetée à l’extérieur de la chaudière. La chaleur contenue dans cette vapeur va être capturée pour réchauffer l’eau entrant dans le circuit de chauffage.

Lorsque la chaleur est transférée, la vapeur va se condenser et l’eau condensée sera capturée et immédiatement envoyée vers les eaux usées. L’installation d’une chaudière à condensation nécessite par conséquent de relier la chaudière avec les conduits d’évacuations d’eaux usées.

Il existe différents types de chaudières que vous pouvez installer. Les chaudières au sol sont les plus performantes, mais elles sont plus difficiles à mettre en place. Elles sont bien plus onéreuses et nécessitent bien plus d’espace. Les chaudières murales sont quant à elles, un peu plus simples et moins onéreuses. Elles prennent moins de place et ont un côté plus esthétique. Ce type de chaudière est toutefois moins performant et ne peut servir que pour chauffer une petite pièce.

Avantages d’une chaudière à condensation

Une chaudière à condensation est considérée comme une chaudière à haute performance énergétique. Elle est capable d’atteindre un rendement de plus 100 %. Ce qui signifie que l’énergie qu’elle consomme reste inférieure à l’énergie qu’elle produit. Par rapport à une chaudière classique, ce type de chaudière peut être plus économique jusqu’à 30 %.

Avec une chaudière à condensation, vous avez également moins de gaz polluant. Choisir ce type de chaudière vous permet ainsi de suivre une démarche écoresponsable. C’est d’ailleurs pour cette raison que la conversion vers ce type de chauffage est encouragée par les instances gouvernementales.

Étant donné l’excellent rendement de ce type de chauffage, vous avez par ailleurs droit à un bon rapport qualité-prix. Ainsi, même si le prix de départ de la chaudière est élevé, elle est assez rentable pour vous aider à faire suffisamment d’économies. Et enfin, vous avez le choix entre différentes gammes de chaudières. Vous pourrez choisir un modèle plus esthétique ou moins onéreux selon vos besoins.

Combien coute une chaudière à condensation ?

Étant donné qu’une chaudière à condensation est bien plus sophistiquée qu’une chaudière à gaz simple, son prix est bien plus élevé. Vous devrez préparer entre 3 000 et 7 000 € pour son achat, selon la complexité de la chaudière que vous choisissez. Ce prix ne devrait pourtant pas vous empêcher de vous convertir aux chaudières à condensation. En effet, si vous décidez d’installer ce type de chaudière, vous pouvez bénéficier d’une aide financière. Cette dernière peut provenir de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah), de l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit, etc.

Le type d’aide auquel vous avez accès dépend de la classification de la chaudière que vous choisissez. Une chaudière peut effectivement être à haute performance énergétique ou à très haute performance énergétique. Cette dernière est celle qui peut vous faire bénéficier de plus d’aides financières. Grâce à celles-ci, vous pourrez financer partiellement l’acquisition de votre chaudière à condensation.

Le coût d’achat n’est toutefois pas la seule dépense que vous devrez prévoir. Vous aurez aussi besoin de prévoir l’entretien de votre installation pour éviter tout risque d’accident et pour que la chaudière reste performante. Normalement, il vous suffit de souscrire à un contrat d’entretien auprès d’un professionnel pour bénéficier d’un entretien annuel.

Le coût de ce contrat peut atteindre les 175 €, mais il reste plus économique qu’une intervention ponctuelle sans contrat. Notez que le coût de l’entretien peut même être inclus directement dans le coût d’achat et d’installation de votre chaudière.

Sur une chaudière à condensation fonctionnant au gaz, l’entretien est obligatoire et doit se faire au moins une fois par an. Durant l’entretien, différentes étapes doivent être respectées. Il faudra notamment nettoyer le foyer et le brûleur, contrôler les échangeurs et vérifier l’état des éléments de sécurité.

Après un entretien, le professionnel l’ayant exécuté doit normalement vous fournir un certificat prouvant le bon état de votre chaudière. Ce certificat pourra vous servir pour faire valoir votre garantie dans le cas où le dysfonctionnement de la chaudière aurait causé un accident.

Comment installer la chaudière ?

Si votre demeure a été équipée précédemment d’un système de chauffage classique, il y a quelques étapes à suivre avant que vous puissiez installer votre nouvelle chaudière à condensation. Vous aurez notamment besoin de procéder à un désembouage. Cette opération consiste à retirer la boue accumulée dans les conduits qui composent votre circuit de chauffage.

Il faut également installer un système permettant d’évacuer l’eau accumulée suite à la condensation. Il est notamment possible d’installer une ventouse à la verticale ou à l’horizontale. Sinon, vous pouvez aussi opter pour un système de tubage.

En ce qui concerne les conduits de la chaudière, il est possible d’utiliser le PVC étant donné que ce matériau résiste bien à la corrosion. Vous pouvez également utiliser des conduits en ciment ou en fonte, mais vous aurez besoin d’installer un filtre pour les condensats. Et enfin, il n’est pas nécessaire de mettre en place une entrée d’air comme c’est le cas pour une chaudière basse température.

D’une manière générale, l’installation d’une chaudière à condensation n’est pas plus difficile que l’installation d’une chaudière classique. Malgré tout, cette opération nécessite l’intervention d’un professionnel. Pour profiter des différentes aides financières, vous aurez d’ailleurs besoin d’un devis provenant d’un professionnel agréé. C’est en fonction de ce devis qu’il vous sera possible de connaître la somme dont vous pourrez bénéficier.

Laisser un commentaire