VMC Hygro A ou B, comment choisir ?

L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) est nécessaire pour maintenir la qualité de l’air dans un logement. Il existe toutefois différents types de VMC pour lesquels vous pouvez opter. Il y a notamment la VMC hygro A et la VMC hygro B. Pour faire un choix entre ces deux installations, il faut connaitre leurs spécificités.

Qu’est-ce que la VMC hygroréglable ?

Depuis 1982, l’installation d’une VMC dans un logement est obligatoire. La VMC autoréglable étant la plus simple à installer et la moins onéreuse lors d’une construction, elle équipait une grande partie des foyers. Ce système de ventilation fonctionne à l’aide de bouches permettant l’entrée et la sortie de l’air. L’extraction se fait à l’aide d’un caisson motorisé et l’air circule à l’aide d’un réseau de gaines.

La VMC hygroréglable est une évolution de la VMC autoréglable. Cette dernière fonctionnait en effet d’une manière automatique. Le débit d’air qu’elle extrait est alors constant. Cela peut présenter un petit inconvénient notamment lorsque l’air est déjà particulièrement sec. Le taux d’humidité peut alors chuter et rendre l’intérieur du logement moins agréable.

Avec la VMC hygroréglable, l’extraction se fait d’une manière intelligente grâce à des capteurs d’humidité. L’extraction de l’air n’est alors effectuée que lorsque l’humidité devient trop importante. La VMC hygroréglable ne se met ainsi en marche qu’en cas de nécessité, ce qui lui permet de réaliser des économies d’énergie.

Différences entre VMC double flux et simple flux ?

Les VMC peuvent fonctionner de deux façons différentes. Il y a les VMC simple flux et les VMC double flux. Les VMC autoréglable et hygroréglable A ou B appartiennent à la catégorie des VMC simple flux. Un simple flux purifie l’air d’une maison en l’extrayant et en faisant entrer un nouveau volume d’air.

Même si cette méthode permet effectivement d’avoir de l’air propre, elle entraine une déperdition de la chaleur. En effet, la chaleur est aussi captée et rejetée à l’extérieur lors de l’extraction. Toutefois, la déperdition de chaleur est mieux contrôlée avec les VMC hygroréglables.

Sur les VMC double flux, l’entrée d’air permettant d’alimenter la maison en air frais est unique. Cet air frais entrant est croisé avec l’air extrait dans le logement, mais ils n’entrent pas tout à fait en contact. À l’aide d’un échangeur, la chaleur contenue par l’air extrait est transmise à l’air frais. Ce dernier est ensuite insufflé dans la demeure et l’air extrait est évacué. La température intérieure est ainsi conservée et l’air est renouvelé.

À propos de la VMC hygro A

La VMC hygro A est le premier type de VMC hygroréglable ayant succédé directement aux VMC autoréglables. Rénover un logement en passant d’une VMC autoréglable vers une VMC hygro A est assez simple. Il n’est pas nécessaire de remplacer les gaines pour la mettre en place. Seules les bouches d’extractions seront à changer pour qu’elles aient une motorisation adaptée. Malgré tout, l’installation requiert l’intervention d’un artisan compétent.

À l’aide d’une VMC hygro A, l’air humide provenant de la douche ou de la cuisine est immédiatement évacué. Par exemple, lorsque vous mijotez un plat en cuisine, la vapeur émise lors de la cuisson est captée et évacuée par la bouche d’extraction. Il ne sera alors pas nécessaire d’ouvrir les fenêtres pour améliorer l’aération du logement. Ce qui réduira considérablement les déperditions de chaleur.

Lorsqu’il n’y a personne dans le logement et que le taux d’humidité est stable, la VMC hygro A est à l’arrêt. En revanche, l’entrée d’air reste constante comme c’est le cas pour la VMC autoréglable.

Par rapport à la VMC autoréglable, la VMC hygro A est plus onéreuse, mais elle reste plus abordable par rapport à l’hygro B ou le double flux. Ces deux derniers sont néanmoins bien plus économiques sur le long terme. Ainsi, depuis quelques années, l’hygro A est délaissée au profit de l’hygro B lorsqu’il s’agit de constructions neuves.

Fonctionnement de la VMC hygro B

La VMC hygro B est la VMC hygroréglable qui équipe tous les logements neufs. Il s’agit de l’un des systèmes de régulation de l’air les plus performants. Précisons qu’elle peut être plus onéreuse à mettre en place par rapport à une VMC hygro A. Néanmoins, pour déterminer le coût exact de votre installation, vous pouvez demander un devis auprès d’un professionnel.

Une VMC hygro B est une version améliorée de la VMC hygro A. Avec ce type d’installation, les bouches d’extraction et les entrées d’air sont toutes équipées de capteurs hygrométriques. Pour mettre en place le dispositif, il est impératif de déterminer le taux d’humidité adéquat pour son intérieur. Un spécialiste doit par conséquent régler avec précision la VMC.

Par ailleurs, la VMC hygro B est équipée d’un moteur basse consommation, ce qui lui permet d’être encore plus économique par rapport à une VMC hygro A. Vous n’aurez plus à garder vos fenêtres ouvertes pour vous aérer, ce qui vous permettra également de faire des économies sur votre chauffage. Qui plus est, avec vos fenêtres fermées vous serez moins gêné par les nuisances sonores pouvant provenir de l’extérieur.

Faut-il opter uniquement pour l’hygro B ?

Puisque l’hygro B semble être parfait, vous pouvez vous demander pourquoi ne pas toujours opter pour cette installation pour son logement. En réalité, la VMC hygro possède quelques défauts. D’abord, il y a son prix qui est assez important. Si vous souhaitez passer de l’hygro A à l’hygro B, il vous faudra remplacer toutes vos bouches d’extraction, ce qui est assez onéreux.

Évidemment, la VMC hygro B est économique, ce qui peut compenser sur le long terme votre investissement initial. De plus, la VMC hygro B n’est pas aussi complexe que la VMC à double flux. Mais avant d’effectuer une installation, le mieux est de demander l’avis d’un professionnel.

Par ailleurs, selon certains chercheurs, la VMC hygro B n’est efficace que pour la gestion de l’humidité. Or, l’intérieur d’une maison peut être pollué par différents éléments. Il y a par exemple les produits d’entretien ménager, mais aussi les matériaux qui composent les meubles ou les textiles. Dans une maison souvent inhabitée, la qualité de l’air risque de ne pas être excellente même en présence d’une VMC hygro B.

Laisser un commentaire