Étendre sa maison : comment s’y prendre ?

La famille s’agrandit et vous commencez à manquer de place dans votre maison ? Plutôt que de déménager, vous avez choisi d’agrandir votre habitation ? Entreprendre des travaux d’extension nécessite toutefois d’avoir un certain budget. Qui plus est, vous devez vous soumettre à certaines règles d’urbanisme en fonction du type de travaux à réaliser. Vous trouverez ci-joint les différentes solutions pour agrandir une maison ainsi que les contraintes qui y sont liées.

L’aménagement des combles

Les combles représentent l’espace inoccupé qui se situe juste en dessous du toit de la maison. Habituellement, ils servent de débarras ou de lieu de rangement. Pour autant, aménager les combles est une solution toute trouvée pour agrandir une maison.

Si la hauteur entre le plancher et le toit est égale ou supérieure à 1,80 m, vos combes seront aménageables. L’aménagement de cet espace pourra alors suffire pour agrandir votre maison. Autrement, vous devez envisager d’autres solutions d’agrandissement.

Précisons que pour que des combles soient aménageables, il faut également que la toiture ait une pente supérieure à 30 °.

Agrandir votre maison en aménageant les combles implique divers travaux. Vous devez vous renseigner sur le PLU de votre commune avant de mettre votre projet d’agrandissement à exécution. Une autorisation de travaux sera nécessaire si la superficie de plancher que vous souhaitez créer excède un certain seuil. Votre maison subira aussi des modifications visibles de l’extérieur puisqu’il faudra créer des ouvertures dans la toiture.

Pour ce qui est du prix des travaux, un aménagement des combles peut coûter entre 800 à 1 900 €/m². Notez que les prix varient largement suivant la complexité des projets. Pour autant, la TVA sur ce type de travaux d’agrandissement de maison est à hauteur de 10 %. Si les travaux d’extension permettent d’optimiser la performance du bâtiment, le taux de la TVA est estimé à 5,5 %.

En direct :  Comment remettre aux normes électrique une ancienne installation ?

La surélévation de la maison

La surélévation est une autre solution pour agrandir votre maison sans empiéter sur votre jardin. Contrairement à l’aménagement des combles, rehausser une maison consiste à ajouter directement un autre étage au-dessus. Cette solution d’agrandissement consistera à déposer la charpente actuelle avant de la remplacer par une nouvelle. Les travaux de surélévation permettront d’agrandir la maison en érigeant des murs sur l’ancien toit.

Cette solution s’avère intéressante dans la mesure où il vous sera possible de rehausser votre maison sur toute sa surface. Si vous avez un budget limité, sachez qu’une surélévation partielle permettra déjà d’agrandir quelque peu votre habitation.

Quoi qu’il en soit, ce type de projet doit prendre en compte le Plan local d’urbanisme de votre commune. Une surélévation de toiture équivaut à un projet d’agrandissement de maison. Cela implique nécessairement de plus gros travaux comparé à un aménagement de combles. C’est pourquoi il est impératif de déposer en mairie une déclaration avant le début des travaux.

Si le rehaussement vous fait gagner 40 m² de superficie de plancher, aucune autre démarche ne sera nécessaire. Une prise au sol au-delà de cette limitation impliquera en revanche la détention obligatoire d’un permis de construire.

Une surélévation de maison est un projet d’agrandissement complexe. Se faire accompagner d’un professionnel est donc de rigueur. Ce dernier effectuera les calculs nécessaires afin de s’assurer que votre maison supportera la nouvelle charge de toiture. Si les fondations ne sont pas en mesure de supporter un étage supplémentaire, vous devez prévoir des travaux de renforcement.

Pour ce qui est des prix, agrandir un logement en surélevant sa toiture coûte dans les 1 000 €/m².

Les travaux d’extension

Entreprendre des travaux d’extension sur sa maison est l’une des meilleures options pour gagner une pièce supplémentaire. Cette solution d’agrandissement convient surtout si vous disposez d’un vaste jardin. L’extension est cependant soumise à de nombreuses contraintes. Afin de vous assurer de la faisabilité de votre projet, renseignez-vous sur le Plan local de l’urbanisme de votre commune.

En direct :  Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors de la rénovation de votre maison ?

Si vous projetez de réaliser des travaux d’extension, vous devez porter attention à divers critères. Ce type de projet nécessite la prise en compte de l’environnement et de l’orientation de votre parcelle. Il sera impératif d’analyser l’emprise au sol sur votre terrain, les dénivelés et sa nature.

Agrandir sa maison requiert aussi l’intervention d’un architecte si la surface totale de la construction excède 150 m².

En dépit des nombreuses contraintes liées à sa réalisation, l’extension de maison apporte des avantages non négligeables. Avec une extension latérale, la nouvelle construction se collera directement au logement existant. Vous pourrez ainsi agrandir votre maison tout en gardant la même structure de plain-pied. Une extension peut être créée verticalement via une surélévation, mais une extension horizontale est aussi envisageable.

D’autre part, déposer au préalable une déclaration de travaux sera suffisant si l’agrandissement mesure moins de 40 m². Dans le cas d’une extension supérieure à 40 m², il vous faudra un permis de construire. Ce dernier sera aussi obligatoire si après l’agrandissement, la surface totale du logement excède 150 m².

Côté prix, sachez qu’une extension en bois coûte dans les 850 à 1 000 €/m². Si vous optez pour une extension en verre et acier, préparez un budget avoisinant les 2 000 €/m². Avec une extension en parpaing, les prix seront proches des 1 500 €/m². S’il s’agit d’une extension avec une toiture plate, les coûts iront dans les 650 à 1 500 €/m².

Les autres types d’agrandissements

Agrandir sa maison permet effectivement de gagner une pièce supplémentaire. Réaliser un projet d’agrandissement vous permet par exemple de construire un garage. C’est une solution pratique vous n’avez pas de lieu sûr où stationner votre véhicule. Qui plus est, avoir un garage ajoute de la plus-value à votre logement. Cependant, les règlementations encadrant la construction d’un garage sont tout aussi strictes que pour un projet d’agrandissement classique. Vous aurez besoin d’un permis de construire dès lors que l’emprise au sol de votre construction excède les 20 m². Pour une superficie égale ou inférieure à cette limitation, une simple déclaration en mairie suffira. Dans le cas où vous décideriez d’accoler votre futur garage à votre maison, ce seuil de déclaration sera porté à 40 m².

En direct :  Comment réussir ses travaux de rénovation sans se fatiguer ?

Disposer d’un garage peut également être une solution d’agrandissement de logement plus économique. En effet, si cet endroit ne vous sert pas véritablement, il vous suffira de l’aménager pour agrandir votre maison. Vous n’aurez donc pas à effectuer de gros travaux d’agrandissement.

Sinon, sachez que créer une véranda permet aussi d’agrandir sa maison. Vous avez le choix entre construire une véranda en aluminium, en PVC ou en matériaux mixtes. Comme n’importe quel type d’agrandissement, la véranda est soumise à des lois spécifiques.

Avec une véranda de superficie inférieure ou équivalente à 40 m², vous devrez déposer une déclaration auprès de votre mairie. Dans le cas où la surface au plancher de votre véranda dépasserait les 40 m², un permis de construire sera obligatoire.

Et enfin, pour ce qui est du prix, agrandir votre maison avec une véranda en PVC vous coûtera dans les 500 à 1 000 €/m². Une véranda en aluminium reviendra plus chère, car les prix avoisineront les 1 000 à 1 500 €/m².

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *